Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Commission européenne accepte le plan de restructuration d'Areva




Areva va principalement se concentrer sur les activités d'extraction (photo : Areva Mines)
Areva va principalement se concentrer sur les activités d'extraction (photo : Areva Mines)
FRANCE. "La Commission européenne a conclu que le projet de la France d'octroyer une aide à Areva sous la forme d'une injection de capitaux de 4,5 mrds€ est conforme aux règles de l'UE en matière d'aides d'État." Avec ce feu vert, le groupe français spécialisé dans les centrales nucléaires va donc pouvoir être renfloué et lancé son plan de restructuration.

Bruxelles juge que "le plan de restructuration d'Areva permettra à l'entreprise de devenir viable sans fausser indûment la concurrence au sein du marché unique".

En grandes difficultés financières depuis cinq ans (10 mrds€ de pertes entre 2011 et 2015 et une dette de 7 mrds€), le groupe français a décidé, en juin 2016, de se recentrer sur son coeur de métier : les activités liées au cycle du combustible nucléaire (extraction et enrichissement de l’uranium, retraitement des déchets, démantèlement des centrales). Il s'est ainsi en octobre 2016 désengager des éoliennes en mer en cédant ses parts dans sa coentreprise Adwen. Mais se retire aussi des réacteurs nucléaires en préparant la vente de New Areva NP à EDF pour fin 2017. Dans sa nouvelle configuration, Areva prend le nom de NewCo. Les activités de centrales nucléaires seront abritées par New NP en attendant leur revente.

Dans ces attendus, la Commission européenne se félicite d'ailleurs qu'"Areva financera une partie importante des coûts de la restructuration avec le produit des ventes d'actifs envisagés."

L'UE émet cependant deux conditions suspensives pour accepter cette recapitalisation : la saisie de Bruxelles par EDF sur les règles de concentration lors du rachat pour 2,5 mrds€ de New Areva NP, et l'avis positif de l'Autorité de sûreté nucléaire sur le bon état de la cuve de l'EPR de Flamanville dans le département de la Manche.

La recapitalisation devra donc encore attendre quelques mois. Mais, la Commission européenne accorde à l'Etat français, qui contrôle directement ou indirectement 86,5% du capital d'Areva, la possibilité d'un prêt bancaire de 3,3 mrds€ au groupe pour faire la jonction avant l'injection d'argent frais.


Eric Apim


Mercredi 11 Janvier 2017



Lu 1016 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 17:00 Siemens revient en Libye

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

« Dans le contexte actuel, les Méditerranéens font désordre »


avis d'expert

Vincent Giovannoni. Anthropologue, commissaire d'exposition au MuCEM.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF