Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La Commission européenne accepte la recapitalisation d'Air France à hauteur de 4 mrds€




Air France va bénéficier d'une recapitalisation de 4 mrds€ (photo : F.Dubessy)
Air France va bénéficier d'une recapitalisation de 4 mrds€ (photo : F.Dubessy)
FRANCE. Dans le cadre de sa procédure d'encadrement temporaire des aides d'État en cette période de Covid-19, la Commission européenne a accepté, mardi 6 avril 2021, le projet de recapitalisation d'Air France par l'État français.

Via sa holding Air-France-KLM, la compagnie aérienne (en perte nette de 7,1 mrds€ en 2020 et d'1,3 mrd€ sur le premier trimestre 2021) va pouvoir bénéficier d'un apport maximal de 4 mrds€ à ses fonds propres. "Le soutien public sera assorti de conditions, visant notamment à assurer une rémunération suffisante à l'État français, ainsi que de nouvelles mesures destinées à limiter les distorsions de la concurrence. En particulier, Air France s'est engagée à mettre à disposition des créneaux horaires à l'aéroport saturé de Paris Orly, où Air France détient une puissance significative sur le marché. Ces dispositions donnent aux transporteurs concurrents la possibilité d'étendre leurs activités dans cet aéroport, en garantissant des prix équitables et un choix plus large pour les consommateurs européens", précise Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence. Air France devra donc céder dix-huit créneaux de vols à d'autres compagnies sur la plate-forme parisienne.

Un prêt de 3 mrds€ converti en participation

Ces 4 mrds€ se décomposent en deux parties. Premièrement, un prêt d'État de 3 mrds€ déjà accordé par la France (et approuvé par la Commission européenne en mai 2020) qui sera convertit en "instrument de capital hybride".
"Nous avions fait un prêt de trois milliards d'euros à Air France, ce prêt, nous allons le transformer en participation de l'État dans l'entreprise. Ces trois milliards étaient une aide provisoire, ils vont devenir une aide définitive", commente Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances.

Deuxièmement, une injection de capital par la souscription de nouvelles actions dans la cadre d'une augmentation de capital social ouverte aux actionnaires existants et au marché, dans la limite d'1 mrd€. "Nous allons monter au capital d'Air France, puisque l'État va participer à une augmentation du capital de la compagnie, et cette participation pourra aller jusqu'à un milliard d'euros", confirme Bruno Le Maire, précisant que Paris pourra monter à "un peu moins de 30% du capital d'Air France", contre 14,9% aujourd'hui.

Air France s'est engagée à "élaborer une stratégie de sortie crédible dans un délai de douze mois à compter de l'octroi de l'aide, à moins que l'intervention de l'État ne soit ramenée à un niveau inférieur à 25% des fonds propres d'ici là", précise un communiqué de la Commission européenne.

Autre condition, "tant que la recapitalisation n'est pas remboursée à 100 %, Air France et sa holding sont soumis à une interdiction de dividendes, de versement de coupons non obligatoires et de rachats d'actions. En outre, tant qu'au moins 75 % de la recapitalisation ne sont pas remboursés (conformément aux dispositions de l'encadrement temporaire), une limitation stricte de la rémunération des membres de leur direction s'applique, y compris une interdiction du versement de bonus. Ces conditions visent également à inciter Air France, sa société holding et ses propriétaires à racheter la participation de l'État obtenue à la suite de la recapitalisation dès que la situation économique le permettra".

Eric Apim
Mardi 6 Avril 2021

Lu 1130 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.