Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Coface met en garde les entreprises contre les incertitudes politiques en Méditerranée



            Partager Partager

La Coface craint l'accroissement des risques d'impayés pour les entreprises en Méditerranée (photo : F.Dubessy)
La Coface craint l'accroissement des risques d'impayés pour les entreprises en Méditerranée (photo : F.Dubessy)
MEDITERRANEE. Lors de la présentation, mardi 5 février 2019 à Paris, des évaluations risques pays et sectoriels 2019, la Coface (1,4 mrd€ de chiffre d'affaires et 4 100 salariés) a alerté sur "un risque de crédit accru pour les entreprises européennes". La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur souligne notamment que "la multiplication des embuches, comme la montée du risque politique, la forte volatilité des cours des matières premières, les contraintes d'offre, a commencé à ralentir la croissance mondiale en fin d'année 2018, au point d'assombrir les perspectives de 2019". Le nombre de défaillances d'entreprises pourrait augmenter dans vingt pays sur vingt-six analysés.

L'assureur crédit s'inquiète notamment des incertitudes politiques en Europe. Son indicateur de risque social se trouve à son plus haut niveau depuis 2010. "Pour la première fois depuis la crise des souveraines en 2011-2012, les entreprises devront cette année faire face à deux écueils en même temps : le ralentissement cyclique et les risques politiques", prévient Julien Marcilly, économiste en chef de Coface.

Le Liban, seul pays à voir sa note de risque d'impayés dégradée

Ses craintes pourraient se matérialiser "à l'occasion de scrutins électoraux, les élections en Grèce mais aussi d'éventuels votes anticipés en Italie, en Espagne et en Allemagne." La Coface évoque "le mécontentement social qui se généralise et la montée des partis non-européens" qui pourraient avoir comme conséquence un Parlement européen très fragmenté à l'issue du vote en mai 2019. "Cinq années consécutives de croissance positive et une réduction du taux de chômage d’un tiers en zone euro n’auront, en effet, pas été suffisantes pour empêcher la montée de partis anti-européens dans un bon nombre de pays", indique l'institution.

Parallèlement, les évaluations de risques pays évoluent peu en cette année 2019 avec seulement dix changements sur 161 Etats auscultés. Sur ces dix modifications, neuf voient leur note progresser vers plus de confiance, et un seul, le Liban, se trouve "pénalisé par des difficultés économiques persistantes" commente l'assureur-crédit. Il montre du doigt ses "difficultés à former un nouveau gouvernement (qui) mettent en lumière les vulnérabilités du système politique" ainsi que la "forte exposition souveraine des banques" qui devrait augmenter et entraîner une hausse de leurs risques financiers. Le Liban - dont le premier ministre Saad Hariri vient tout juste de former son gouvernement après huit mois de tractations et qui doit encore réussir son examen de passage devant le Parlement -  passe de C (risque élevé d'impayés aux entreprises) à D (risque très élevé) sur une échelle à huit degrés s'arrêtant à E (comme extrême).

A noter l'amélioration de l'évaluation du Monténégro, désormais à B (risque assez élevé) contre C auparavant. La Coface loue sa "consolidation budgétaire sérieuse", sa "stabilité institutionnelle et politique" et la bonne santé de sa principale activité, le tourisme.


Voir le baromètre Coface 2019



Mardi 5 Février 2019

Lu 1033 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE