Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Cnuced évalue le coût de l'occupation israélienne de Gaza à 16,7 mrds$ en dix ans



            Partager Partager

L'UNRWA permet à des familles de Gaza de recevoir de l'aide alimentaire (photo : UNRWA/Khalil Adwan)
L'UNRWA permet à des familles de Gaza de recevoir de l'aide alimentaire (photo : UNRWA/Khalil Adwan)
PALESTINE / ISRAËL. Selon un rapport rendu public mercredi 25 novembre 2020 par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced/Unctad), "le coût économique cumulé de l'occupation israélienne, du seul fait du bouclage prolongé et des opérations militaires à Gaza, pendant la période 2007-2018, est estimé à 16,7 mrds$ (14,02 mrds€)".

Remis à l'Assemblée générale des Nations Unies, le document intitulé "Coûts économiques de l'occupation israélienne pour le peuple palestinien : La bande de Gaza sous le bouclage et les restrictions" précise que ce montant équivaut à six fois le Produit intérieur brut (PIB) de Gaza en 2018, soit 107% du PIB palestinien total.

"Sans bouclage ni opérations militaires le taux de pauvreté à Gaza en 2017 aurait pu être de 15% soit un peu plus du quart des 56% actuels. L'écart de pauvreté aurait pu être de 4,2%, soit un cinquième des 20% actuels", souligne le rapport. La Cnuced insiste donc sur l'urgence de mettre fin au bouclage de Gaza "afin que sa population puisse commercer librement avec le reste du territoire palestinien occupé et avec le reste du monde".

Le PIB de Gaza serait supérieur de 50% sans bouclage

Quelques 2 millions de Palestiniens vivent dans la bande de Gaza. "La plupart des habitants n'ont accès ni à l'eau potable, ni à un approvisionnement régulier et fiable en électricité, ni encore à un système d'égout correct", note le document. Il révèle qu' "entre 2007 et 2018, l'économie palestinienne régionale de Gaza a connu une croissance inférieure à 5%, et sa part dans l'économie palestinienne est passée de 31% à 18% en 2018. En conséquence, le PIB par habitant a diminué de 27% et le chômage a augmenté de 49%. Si la part de Gaza dans l'économie du territoire palestinien occupé était restée la même qu'en 2006, le PIB de Gaza serait supérieur de 50% à son niveau réel". 

Entre 2007 et 2017, le taux de pauvreté à Gaza est passé de 40% à 56% et l'écart de pauvreté de 14% à 20%. En dollars constants de 2015, "le coût annuel minimum pour sortir les gens de la pauvreté a quadruplé, passant de 209 M$ à 838 M$".

La Cnuced recommande pour Gaza la levée de toutes les restrictions en matière de déplacements et d'accès pour la Cisjordanie et le reste du monde. L'institution préconise également la construction de ports maritimes et d'aéroports ainsi que des projets d'approvisionnement en eau et en électricité. Elle demande également à ce que le gouvernement palestinien puisse être autorisé à développer les ressources en pétrole et en gaz naturel au large de la bande de Gaza. Ceci permettrait la relance de l'économie régionale de Gaza et améliorerait la situation financière de l'Autorité nationale palestinienne.

Déjà, en septembre 2020, un précédent rapport de la Cnuced s'alarmait des répercussions économiques de la Covid-19 sur l'économie des territoires palestiniens. Il indiquait que l'existence même de l'Autorité palestinienne se trouvait menacée car, elle n'a pas les moyens de faire face aux vastes répercussions économiques de la pandémie.

Eric Apim
Jeudi 26 Novembre 2020

Lu 947 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Communication


Econostrum.info envisage un partenariat éditorial, un rapprochement avec un autre média, ou l'entrée dans son capital de nouveaux actionnaires.

Si vous êtes intéressés, merci de nous joindre au 06 29 89 55 56.

La direction d'Econostrum.info





RÉFLEXION

La relance du secteur touristique méditerranéen offre l'occasion de s’engager vers un tourisme durable

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.