Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La Chine détrône la France comme second vignoble mondial derrière l'Espagne



            Partager Partager

Jean-Marie Aurand, directeur général de l'OIV, note un recul des vins méditerranéens (photo OIV)
Jean-Marie Aurand, directeur général de l'OIV, note un recul des vins méditerranéens (photo OIV)
MÉDITERRANÉE. Le point de conjoncture mondiale de l'Organisation internationale de la vigne et du vin, tenu à Paris lundi 27 avril 2015, confirme le recul des vins méditerranéens.

Si la superficie viticole mondiale croît en un an de 8 millions d'hectares à 7 554 millions d'hectares (dont 3 399 millions d'hectares - en recul de 21 millions d'hectares - dans l'Union européenne), la Chine (799 mha) détrône pour la première fois la France (792 mha) comme second vignoble mondial derrière l'Espagne.

Après l'Espagne, la Chine et la France, les pays méditerranéens demeurent des valeurs sûres pour le nectar de Bacchus avec l'Italie (690 mha) et la Turquie (502 mha), soit quatre pays des rivages de la mare nostrum qui se placent dans les cinq premiers mondiaux en terme de superficie de vignoble.

Par contre, le trio de tête de la production mondiale reste entre les mains des Méditerranéens avec respectivement la France (46,69 millions d'hectolitres, + 11%)), l'Italie (44,73 miohl, +17%) et l'Espagne (41,62 miohl, -9%). Le quatrième, les États-Unis se trouve très loin avec 12,9 millions d'hectolitres. La production mondiale de vin s'établissait à fin 2014 à 279 millions d'hectolitres (contre 291 millions en 2013).

France, Italie et Espagne représentent 56% du volume du marché mondial

Sur la consommation mondiale (240 millions d'hectolitres en baisse de 2,4 miohl par rapport à 2013), seuls trois pays méditerranéens - la France (27,9 miohl, -3%) second, l'Italie (20,4 miohl, -6%) troisième, et dans une moindre mesure l'Espagne (10 miohl, +2%), neuvième - arrivent à se hisser dans un top 10 dominé par les États-Unis (30,7 miohl, +2%).

Les échanges mondiaux de vins s'établissent à 104 millions d'hectolitres en progression de 2% en volume mais en stagnation en prix à hauteur de 26 mrds € (-0,8%). Premier exportateur mondial (21,8% de part de marché), l'Espagne se distingue avec une progression de 22% en volume de ses exportations (22,56 mhl) mais une baisse de 4,9% en valeur globale exportée (2,46 mrds€). L'Italie (20,54 mhl, +1,1%) suivie de la France (14,38 mhl, -1,1%) occupent les autres marches du podium. Sur les valeurs, ce tiercé s'inverse avec la France (7,73 mrds€ d'exportations), l'Italie (5,09 mrds€) et donc l'Espagne (2,47 mrds€). Ces trois pays représentent 56% du volume du marché mondial et plus de la moitié des exportations en valeur.
Seul autre pays méditerranéen dans ce top 10, le Portugal, avec 3,07 mhl (-6,7%), se situe à la 9e place et exporte pour 730 M€.


Lundi 27 Avril 2015

Lu 8679 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin



1.Posté par Zorglub le 27/04/2015 17:35
Le Portugal est donc un pays méditerranéen ? On en apprend tous les jours dites-moi...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par Frédéric Dubessy le 28/04/2015 11:14
Cher lecteur,

Tout d'abord merci de votre vigilance et de votre lecture attentive de nos articles.

Je vous le confirme : le Portugal n'est pas un pays riverain du Bassin méditerranéen !

Cela pour vous rassurer sur les compétences géographiques du rédacteur en chef d'econostrum.info, site spécialisé dans l'économie des pays du Bassin méditerranéen.

Cependant, pays de l'Europe du Sud, le Portugal est considéré par beaucoup (à l'image d'econostrum.info qui dispose d'ailleurs, décision forte et significative, d'une correspondante dans ce pays) comme entrant dans le giron des pays méditerranéens.

Pourquoi ? Tout simplement, parce que justement du fait de sa position géographique, le Portugal se tourne pour ses échanges vers la Méditerranée. Ainsi, comme vous n'êtes pas sans l'ignorer, l'Espagne est son premier fournisseur et son premier client. L'Espagne représente respectivement plus de 20% de ses exportations et plus de 30% de ses importations. La France est son troisième fournisseur et son troisième client. Les liens économiques demeurent également forts avec l'Italie. Sans parler du Maroc et de la Turquie avec lesquels le Portugal renforce année après année ses échanges.

Merci pour votre commentaire et en espérant vous avoir un tant soit peu convaincu par mes arguments.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss