Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La Catalogne perd son statut de « nation »



            Partager Partager

ESPAGNE. Quatre ans après l'adoption par référendum du statut d'autonomie de Catalogne , le Tribunal Constitutionnel espagnol (équivalent du Conseil Constitutionnel en France) vient de valider le texte, mais en éliminant 14 dispositions jugées incompatibles avec la Constitution Espagnole .

La retouche la plus symbolique concerne la non-reconnaissance de la Catalogne comme « nation », un terme qui sera donc supprimé du statut d'autonomie.


Par ailleurs, le catalan n'est plus considéré comme « privilégié », comme cela était auparavant le cas, mais reste « la langue d'usage courante dans les administrations et les médias », au même titre que le castillan.

Le Tribunal Constitutionnel donne également un coup d'arrêt aux velléités indépendantistes Catalanes, en enlevant tout pouvoir coercitif au « défenseur du peuple », qui était d'abord désigné comme le juge le plus compétent dans la gestion des activités de la Generalitat (le parlement catalan). 


Les magistrats chargés d'évaluer la constitutionnalité du statut catalan reconnaissent cependant le caractère bilatéral des relations entre la Catalogne et l'État Espagnol.

Le président de la Generalitat, José Montilla (Parti Socialiste Catalan), s'est dit « indigné » par les décisions du Tribunal Constitutionnel.


Francis Mateo, à BARCELONE

Mardi 29 Juin 2010

Lu 3810 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 12:05 L'Espagne augmente son salaire minimum de 22%



1.Posté par Julio Martínez le 30/06/2010 08:53
Le Statut d'Autonomie de Catalogne a été seulement approuvé par moins de 25% de la population de la Communauté Autonome. À partir de ce moment on n'a pas dû approuver le Statut. D'autre part, M. Montilla et son gouvernement ce qu'ils devaient faire est d'observer les décisions des tribunaux, chose qu'ils ne font pas généralement.

2.Posté par fabien80 le 30/06/2010 10:19
C'est quand même curieux que 10 juges d'un tribunal, tout constitutionnel qu'il soit, s'autorisent à remettre en cause un texte approuvé par deux Parlements et un referendum... M.Montilla a raison de résister et défendre les intérêts de ses administrés.

3.Posté par Julio Martínez le 30/06/2010 13:37
Mais ce que ne peut pas faire M. Montilla c'est d'aller contre la Constitution espagnole.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss