Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La Catalogne devra choisir entre l'indépendance et l'euro


Rédigé le Mardi 22 Septembre 2015 à 08:13 | Lu 6740 commentaire(s)


La Banque d'Espagne à ... Barcelone (photo F.Dubessy)
La Banque d'Espagne à ... Barcelone (photo F.Dubessy)
ESPAGNE. Cinq jours avant les élections régionales qui pourraient porter au pouvoir les indépendantistes, Luis Maria Linde, gouverneur de la Banque d'Espagne, prévient la Catalogne qu'une indépendance signifierait une sortie de l'euro.

Dans ce cas, souligne-t-il, la Catalogne serait "automatiquement exclue de la zone euro, car ce processus implique la sortie de l'Union européenne." Et Luis Maria Linde, également membre du conseil des gouverneurs de la BCE, de poursuivre sur le même registre : "les banques catalanes pourraient cesser d'avoir accès au refinancement de la BCE (NDLR Banque centrale européenne)"... Les dépôts pourront alors être gelés, comme cela a été le cas en Amérique latine ou en Grèce."

La menace de ce qu'il convient désormais d'appeler le "Catexit" (en référence au Grexit), semble cependant peu sérieuse, au vu du poids de cette région. La Catalogne représente 17% du PIB espagnol, qui lui-même est le cinquième de la zone euro.

Les voix des anti-indépendantistes pour éviter ce scénario se font pourtant de plus en fortes et essaient de mobiliser sur tous les fronts. Ainsi, Javier Tebas, président de la ligue espagnole de football, indiquait, lundi 21 septembre 2015, que le FC Barcelone et les clubs catalans ne pourraient pas disputer la Liga dans l'hypothèse d'une sécession de la Catalogne. Il argumente que la législation en vigueur ne permet pas à des clubs issus d'États étrangers de participer au championnat d'Espagne. Une exception existe pourtant : la principauté d'Andorre, qui, comme Monaco avec la France, intègre la Liga.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation