Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La CGI prépare son retrait de la bourse



            Partager Partager

Ali Ghannam, DG de la CGI, fait l'objet d'une enquête judiciaire pour différentes malversations  en lien avec le projet immobilier Madinat Badès à Al Hoceima. (montage Econostrum, photos: CGI)
Ali Ghannam, DG de la CGI, fait l'objet d'une enquête judiciaire pour différentes malversations en lien avec le projet immobilier Madinat Badès à Al Hoceima. (montage Econostrum, photos: CGI)
MAROC. La CDG a annoncé vendredi 21 novembre 2014 qu'elle souhaitait émettre une offre publique de rachat des actions de sa filiale Compagnie Générale Immobilière (CGI) à la bourse de Casablanca. Cette décision est l’aboutissement de la suspension du cours de l’action CGI le 16 octobre dernier en raison des poursuites judiciaires engagées, dans l’affaire « Madinat Badès », contre les dirigeants de la CDG et de la CGI.

Tout commence le 23 août, par un coup de tonnerre dans le ciel du deuxième plus grand groupe marocain : le roi ordonne aux ministères des Finances et de l’Intérieur de trouver des solutions immédiates aux problèmes des bénéficiaires du lotissement Madinat Badès, à Al Hoceima. Des Marocains vivant à l’étranger ont constaté de grands écarts entre le bien qui leur a été livré et celui qui leur avait été promis sur plan par la CGI et s’en sont directement plaint auprès du roi.

Parce que la réclamation est royale, elle aboutit très rapidement à l’ouverture d’une enquête judiciaire impliquant 23 personnes dont le directeur général de la CDG, Anas Alami, et de la CGI, Ali Ghannam. Ils ont été dans la foulée écartés de la direction de deux sociétés même s’ils gardent leurs titres. Une première audience le 15 octobre, puis une seconde le 13 novembre n’ont pas permis au juge d’instruction de venir à bout des auditions préliminaires qui continueront jusqu’à la prochaine audience le 4 février 2015.

Parallèlement, pour éviter que la valeur de la CGI ne s’effondre à la bourse de Casablanca, à l’annonce de l’enquête, le cours de ses actions a été suspendu le 16 octobre. Après 5 semaines et demie de suspension, la CDG annonce enfin son  offre publique de rachat. Elle concerne les 15% du capital social détenus par de petits porteurs, et 8,5% détenus par la compagnie d’assurance RMA Watanya. Le CDVM doit encore donner son accord pour que l’offre soit effectivement lancée.
 


Mercredi 26 Novembre 2014

Lu 1423 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.