Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Banque mondiale reconnaît le CNT libyen comme légitime



            Partager Partager

LIBYE. La Banque mondiale a annoncé, à Washington mardi 13 septembre 2011, qu'elle reconnaissait le Conseil national de transition (CNT) libyen comme gouvernement de la Libye. Elle se dit prête à aider ce pays à se relever et à soutenir sa reconstruction.

Le Fonds monétaire international (FMI) l'avait également reconnu samedi 10 septembre 2011 à Marseille lors de la réunion du G8.

Via le Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée (CMI) qu'elle anime, la Banque mondiale a été désignée, par les structures financières internationales et arabes et dans le cadre du Partenariat de Deauville, pour rédiger un plan d'actions à court terme pour accompagner l'Egypte, la Tunisie, la Jordanie et le Maroc (et prochainement la Libye).

Lire aussi : Le CMI va rédiger un plan d'actions pour les pays arabes

Mardi 13 Septembre 2011

Lu 2028 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.