Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Banque mondiale investit 2,5 M$ pour développer les start-up turques


Rédigé par Eric Apim, le Jeudi 26 Août 2021 - Lu 1637 fois


Le fonds de capital-risque 500 Istanbul's Fund II reçoit le soutien de l'IFC (photo : IFC)
Le fonds de capital-risque 500 Istanbul's Fund II reçoit le soutien de l'IFC (photo : IFC)
TURQUIE. La Société financière internationale (International Finance Corporation - IFC) annonce, jeudi 26 août 2021, un investissement de 2 M$ dans le 500 Istanbul Fund II, un fonds de capital-risque lié à 500 Startups et axé sur les entreprises technologiques en phase de démarrage. Membre du groupe Banque mondiale, l'IFC concentre ses financements sur le secteur privé dans les marchés émergents. Cette institution travaille avec une centaine de pays dans lesquels elle a investi 31,5 mrds$ sur l'année fiscale 2021.

L'opération du jour s'effectue dans le cadre du programme IFC Startup Catalyst, créé en 2016 et destiné à investir dans une vingtaine d'accélérateurs, incubateurs, fonds d'amorçage et autres véhicules similaires soutenant les entrepreneurs et leurs entreprises en phase de démarrage. Ceci pour faciliter le développement d'écosystèmes technologiques, afin de réduire la fracture numérique.
Elle va permettre d'aider à "construire un écosystème de start-up résilient et une base solide pour les marchés de capital-risque dans les pays cibles", comme le souligne un communiqué.

"En tant que pays dont le bassin de développeurs connaît la croissance la plus rapide de la région EMEA, la Turquie abrite un niveau élevé de capital humain qualifié. Malgré l'accès limité au financement au cours des dernières années, elle a connu d'immenses liquidités provenant des fusions et acquisitions liées à la technologie grâce à sa solide base de talents", souligne Enis Hulli. Associé général de 500 Startups Istanbul, auprès d'Arin Ozkula et Rina Onur, il privilégie "les investissements dans des équipes locales en phase de démarrage qui construisent une solution pour le marché mondial, ce qui a permis de dégager des rendements exceptionnels."

80% pour la Turquie

Les 2 M$ de l'IFC seront réservés aux entreprises se concentrant sur les technologies de l'information ou les produits basés sur les technologies de l'ingénierie dans divers secteurs. "La taille cible du Fonds II est de 30 M$ dont 80% seront déployés en Turquie et les 20% restants en Ukraine, Roumanie et en Bulgarie, pour soutenir vingt-cinq entreprises en phase de démarrage", précise le communiqué de l'IFC. Son prédécesseur, 500 Istanbul Fund I, a permis de lever plus de 500 M$ en financement complémentaire et a créé plus de 3000 emplois.

"Soutenir le développement d'écosystèmes en phase de démarrage, en particulier pendant la pandémie, est essentiel pour créer un pipeline constant et de qualité d'opportunités d'investissement dont dépendent les investisseurs en capital-risque", commente Arnaud Dupoizat, directeur pays de l'IFC pour la Turquie. "L'investissement de l'IFC avec 500 Istanbul vise à soutenir l'écosystème de start-up prometteur et dynamique en Turquie et sera notre premier financement Startup Catalyst en Europe du Sud-Est", souligne-t-il.

L'enveloppe de l'IFC bénéficiera d'un co-investissement de 500 K€ abondé par l'Initiative de financement des femmes entrepreneures (We-Fi). Ce partenariat, hébergé au sein de la Banque mondiale, a été lancé en octobre 2017 entre quatorze gouvernements et six banques multilatérales de développement. Le complément servira à accélérer le soutien aux jeunes entreprises à fort impact détenues ou gérées par des femmes. "La Turquie a l'un des taux de participation des femmes au marché du travail les plus faibles parmi les pays ayant un niveau de revenu similaire", indique le communiqué de l'IFC.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info