Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Banque Mondiale promeut les micro projets à fort impact social


A travers des exemples comme l'Initiative nationale pour le développement humain du Maroc ou la fondation EFE qui aide les jeunes des pays MENA à trouver un emploi par la formation, la Banque Mondiale présentait à Marseille des projets sélectionnés pour leur forte capacité de changements au coeur des sociétés du sud.


            Partager Partager

Depuis 2006, Education for Employment Foundation a formé un millier de jeunes par an comme ici au Maroc
Depuis 2006, Education for Employment Foundation a formé un millier de jeunes par an comme ici au Maroc
MEDITERRANEE. Au delà de son rôle financier, la Banque Mondiale tente aussi de mettre en place des opérations de développement en partenariat avec des acteurs de terrain. Depuis Marseille, l'Institut de la Banque Mondiale travaille ainsi en priorité avec les pays de la zone MENA avec pour objectif de toucher en profondeur les systèmes sociaux en s'appuyant sur des actions menées par des acteurs publiques ou privés.

Quelques exemples étaient présentés dans le cadre de la Semaine Economique de la Méditerranée, l'intérêt étant de mieux comprendre ce qui marche et les capacités de changement, explique Jean-Eric Aubert, directeur du bureau de la Banque Mondiale à Marseille.

C'est le cas de l'Initiative nationale pour le développement humain initiée par le Royaume du Maroc depuis 2005 afin de lutter contre la pauvreté mais aussi "rendre la dignité humaine" en impliquant les bénéficiaires et en recréant la confiance par une dynamique de long terme.

Une fondation pour l'emploi des jeunes des pays musulmans

Autre exemple de micro projet mais pouvant avoir une valeur pilote, celui de l'Education for Employment Foundation (EFE), créée par un riche homme d'affaires américain et le fondateur du journal El Païs à Madrid. Ils ont choisi de former des jeunes dans les pays musulmans pour leur permettre de trouver un emploi.

Depuis sa création en 2006, EFE a formé un millier de jeunes par an au Maroc, Yemen, en Egypte, Palestine et Jordanie, souvent en partenariat avec des entreprises, et assure que le taux d'emploi atteint 85%.

La croissance économique passe par l'innovation et celle-ci viendra des jeunes qui auront un emploi et se sentiront vraiment citoyens, note Salvatore Nigro, responsable de la Fondation en Europe. Un enjeu considérable lorsqu'on sait que 60% de la population de la zone MENA a moins de 24 ans et que, selon la Banque Mondiale, il faudra créer entre 80 et 100 millions d'emplois dans ces pays d'ici 2020.

Brigitte Challiol
Mercredi 19 Novembre 2008

Lu 2756 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.