Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La BEI finance une usine d'engrais à Mdhila


Rédigé par Frédéric Dubessy à BRUXELLES, le Mardi 12 Juillet 2011 - Lu 2787 fois


Philippe de Fontaine Vive et Abdelhamid Triki devraient à nouveau signer au moins deux autres prêts d'ici à la fin de l'année (photo F.Dubessy)
Philippe de Fontaine Vive et Abdelhamid Triki devraient à nouveau signer au moins deux autres prêts d'ici à la fin de l'année (photo F.Dubessy)
TUNISIE / EUROPE. Philippe de Fontaine Vive, vice président de la Banque européenne d'investissement (BEI) et Abdelhamid Triki, ministre tunisien de la Planification et de coopération internationale, ont signé mardi 12 juillet 2011 à Bruxelles un prêt pour la construction d'une usine d'engrais.

Ce prêt d'un montant de 140 M€ accordé sur quinze ans à 3,5% en taux fixe avec trois ans de grâce, concerne la construction d'une nouvelle usine qui viendra s'intégrer à un complexe déjà existant à Mdhila dans le gouvernorat de Gafsa, au centre du pays. L'investissement total s'élève à 281 M€, le solde est apporté sur fonds propres par le Groupe chimique tunisien (GCT), quatrième producteur mondial de phosphates.

L'usine pourra à la fois produire de l'acide sulfurique (avec une capacité de 600 Kt/an) et phosphorique (capacité de 200 Kt/an). Elle renforcera non seulement la production de l'usine d'engrais triple superphosphate (TSP) existante mais assurera aussi une meilleure flexibilité.en permettant d'ajuster la production en fonction de la demande sur le marché entre les deux produits.

Cette ville de 12 000 habitants s'est dévelopée depuis le début du XX e siècle grâce à l'industrie du phosphate. La compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) y exploite déjà des mines à ciel ouvert. La région reste fortement touchée par le chômage et le chantier va embaucher 1 400 personnes. A terme, l'usine emploiera 400 salariés.

Après avoir paraphé le 24 juin 2011 un engagement de 163 M€ pour le développement économique, l'emploi et la modernisation routière, la BEI prévoit de signer au moins deux autres contrats de prêts avec l'Etat tunisien d'ici à la fin de l'année 2011. "Nous devrions atteindre en 2011 les 600 M€ de prêts avec la Tunisie" révèle Philippe de Fontaine Vive. Abdelhamid Triki affirme espérer "au moins la même enveloppe en 2012.".

La Tunisie a une dette de 1,8 mrd€ vis à vis de la BEI sur des engagements de 4,95 mrds€ depuis 1979. "La Tunisie n'a jamais eu la moindre difficulté de remboursement. Elle pourrait être comparée aux meilleurs pays européens" précise Philippe de Fontaine Vive.

Lire aussi :La construction de l'usine de Mdhilla, prévue pour juillet 2011
La BEI signe son premier financement pour la Tunisie de l'après Deauville















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info