Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La BEI apporte 50 M€ à la recherche israélienne dans la bioconvergence appliquée à la santé



            Partager Partager

La Banque européenne d'investissement signe le premier accord israélo-européen dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (photo : BEI)
La Banque européenne d'investissement signe le premier accord israélo-européen dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (photo : BEI)
ISRAËL / UE. La Banque européenne d'investissement a signé, jeudi 30 avril 2020, un accord de coopération avec l'Autorité israélienne de l'Innovation (National Authority for Technology and Innovation - NATI) pour rechercher conjointement des opportunités d'investissement dans le domaine de la bioconvergence appliquée à la santé. La bioconvergence est la convergence des technologies biologiques, physiques et informatiques inspirées par l'étude de la nature, c'est "le prochain moteur de croissance économique d'Israël", souligne Ami Appelbaum, président de NATI.

Ce texte a vu le même jour une concrétisation avec la conclusion d'un partenariat financier de 50 M€ avec Pluristem (créée par NATI), via sa filiale allemande Pluristem GmbH. Ce prêt, versé en trois tranches (dont une première de 20 M€), va permettre à la société israélienne de "soutenir la recherche et le développement de Pluristem dans l'UE, notamment sa plate-forme de thérapie cellulaire régénérative", indique la BEI. L'entreprise utilise des cellules dérivées du placenta pour le développement de produits candidats destinés au traitement de conditions médicales sévères telles que les infections, l'inflammation, l'ischémie, les lésions musculaires, les troubles hématologiques ou le syndrome de radiation aiguë. Elle a récemment étendu son activité au coronavirus en traitant plusieurs patients COVID-19 souffrant d'insuffisance respiratoire aiguë dans le cadre du programme «usage compassionnel», une option de traitement permettant l'utilisation de médicaments non autorisés pour les patients gravement malades.

Pluristem est la première entreprise israélo-européenne a bénéficier d'une garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques, instrument du Plan d'investissement de l'UE.

Selon Emmanuele Giaufret, ambassadeur de l'UE en Israël, "l'important accord signé aujourd'hui avec la BEi contribuera à mettre au point un traitement prometteur contre le coronavirus."

Début avril 2020, le groupe Banque européenne d'investissement (BEI) créait un fonds de garantie paneuropéen de 25 mrds€ pour appuyer quelque 200 mrds€ de financement pour les entreprises, et principalement les Pme. Le 23 avril 2020, il approuvait 5 mrds€ de financements à l'appui des technologies médicales et des entreprises italiennes et espagnoles frappées par la crise économique à cause du coronavirus. La banque a déjà accordé un investissement en fonds propres de 75 M€ dans la société biopharmaceutique allemande Curevac pour l'aider dans sa recherche d'un vaccin.

La rédaction
Jeudi 30 Avril 2020

Lu 2044 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.