Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La BEI accorde un prêt de 200 M€ à l’Office chérifien des phosphates


le Jeudi 2 Février 2012 | Lu 1483 commentaire(s)


De gauche à droite : Mustapha Terrab, PDG du Groupe OCP, et Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI, lors de la signature du prêt, à Paris le 2 février 2012. (Photo : Alfred Mignot)
De gauche à droite : Mustapha Terrab, PDG du Groupe OCP, et Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI, lors de la signature du prêt, à Paris le 2 février 2012. (Photo : Alfred Mignot)
MAROC / EUROPE. Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI et président de la FEMIP et Mustapha Terrab, PDG de l’Office chérifien des phosphates (Groupe OCP), ont signé jeudi 2 février à Paris une convention de prêt pour 200 M€.
 
« Ce prêt témoigne de la confiance totale que la BEI porte au Groupe OCP, a relevé le Philippe de Fontaine Vive, puisque notre prêt est accordé sans garantie de l’État marocain », donc uniquement sur la base de la fiabilité de la signature du groupe OCP.
 
Se déclarant « heureux de cette marque de grande confiance », Mustapha Terrab, PDG de l’OCP, a indiqué que le prêt contribuera à améliorer la compétitivité du groupe qui entend moderniser ses infrastructures, et les mettre en conformité avec les normes environnementales les plus exigeantes, particulièrement en matière d'émissions atmosphériques. Par les travaux qu’il permettra de financer, le prêt aidera aussi le Groupe OCP à créer de nouveaux emplois.
 
« Nous sommes très heureux de contracter avec la BEI, a insisté Mustapha Terrab, car nous partageons les mêmes valeurs de responsabilité et de solidarité ».










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook