Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'usine Coca-Cola de Marseille suspend un investissement de 17 M€


Pour protester contre la taxe sur les sodas que veut instaurer le gouvernement français, Coca-Cola Entreprise suspend un investissement de 17 M€ prévu dans son usine des Pennes-Mirabeau, près de Marseille. Une annonce qui devait ponctuer les fêtes (annulées!) des quarante ans du site fin septembre 2011.


            Partager Partager

L'usine des Pennes-Mirabeau devait fêter ses 40 ans (photo Coca-Cola Entreprise)
L'usine des Pennes-Mirabeau devait fêter ses 40 ans (photo Coca-Cola Entreprise)
FRANCE. Jeudi 8 septembre 2011, Coca Cola a tapé du poing sur la table. Tous les cartons d'invitation étaient déjà partis, la fête allait être belle le 19 septembre 2011 pour les quarante ans de l'usine des Pennes-Mirabeau, près de Marseille. Et puis voilà que Coca-Cola se fâche tout rouge contre la taxe sur les sodas qu'entend mettre en place le gouvernement français.

Annoncée le 24 août 2011 par le premier ministre français François Fillon, cette taxe entre dans le champ du plan d'austérité en cours de discussion dans l'hexagone. Elle vise à prélever un à deux centimes d'euros sur toutes les canettes de boissons gazeuses sucrées (eaux, jus de fruits sans sucre ajouté et boissons aux édulcorants échappent à cette mesure). Le gouvernement justifie cette mesure en premier lieu par un souci de santé publique puis par le souhait de rétablir un équilibre entre la TVA à 19,6% touchant le vin et celle des sodas qui n'est que de 5,5% comme celle sur les eaux et toutes les boissons alcoolisées. Une taxe qui alimentera directement les caisses de la Sécurité sociale avec une prévision de recette estimée à 120 M€.

Pas question pour Coca-Cola d'accepter sans mot dire. Dans un communiqué publié par la firme d'Atlanta, Coca-Cola Entreprise dénonce "toute forme de stigmatisation des boissons sucrées et leur assimilation à d'autres catégories de produits tels que le tabac." Et pour faire encore mieux entendre sa voix, elle fait part de la suspension d'un investissement de 17 M€ prévu en 2012 dans son usine des Pennes-Mirabeau et qui devait être l'annonce principale ponctuant l'anniversaire des quarante ans du site.

Bien entendu, la fête est annulée tout comme le déplacement prévu de John Brock, PDG de Coca-Cola Enterprises inc.

Il s'agirait bien d'une suspension puisque le texte précise à propos de cet investissement qu'"il doit être réévalué dans le contexte d'incertitude créé par la taxe."

Certains politiques n'ont pas hésité à parler de "chantage" comme Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône.

Une décision regrettable selon le gouvernement

Le site provençal de Coca-Cola Entreprise compte deux cent dix salariés et trois lignes de production pour les bouteilles verre, les canettes et les PET. C'est l'une des cinq usines de l'embouteilleur en France qui y emploie trois mille salariés pour des investissements globaux depuis sept ans de 260 M€ dont 45 M€ aux Pennes-Mirabeau.

De son côté, le Ministère français de l'économie et des finances réplique en indiquant : "C'est une décision regrettable en termes économiques, mais qui ne peut pas être liée à l'augmentation d'un centime d'euro sur les sodas à sucres ajoutés, qui est motivée par un objectif de santé publique."

Filiale de Coca-Cola Enterprises inc., Coca-Cola Entreprise (2 700 salariés en France et 2 mrds€ de chiffre d'affaires en 2010) se présente comme le principal producteur et distributeur de boissons rafraîchissantes sans alcool en France. La société fabrique, commercialise et distribue les produits de The Coca-Cola Company que sont les différents coca-cola, le Sprite, le Fanta, le Burn, le Minute Maid, le Powerade, le Glaceau et le Chaufontaine. Parallèlement, elle gère aussi les marques Nestea, Capri-Sun, Ocean Spray et Monster.

Lire le communiqué publié par Coca-Cola entreprise.


Jeudi 8 Septembre 2011

Lu 6160 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE