Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'opposition syrienne arrivera unie à Genève



            Partager Partager

Toute l'opposition syrienne est déjà d'accord sur le départ de Bachar Al-Assad (photo : Présidence russe)
Toute l'opposition syrienne est déjà d'accord sur le départ de Bachar Al-Assad (photo : Présidence russe)
SYRIE. Les négociations au sein de l'opposition syrienne ont finalement abouti à quelques jours de la réunion prévue mardi 28 novembre 2017 à Genève. Sous l'égide des Nations unies, toutes les parties au conflit, à l'exception de l'Etat islamique, vont se retrouver en Suisse pour préparer l'après-conflit et notamment tenter de régler le problème politique.

"Nous nous sommes mis d'accord avec les deux autres groupes", signalait Bassma Kodmani, politologue, chercheuse syrienne et membre du Haut comité des négociations (HCN), la force la plus représentative de l'opposition syrienne, soutenue par Ryad.

Constituée de 140 représentants, l'opposition tentait, depuis la capitale de l'Arabie saoudite jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017, de former une délégation unique de cinquante personnes avant le départ à Genève. L'objectif reste clair : faire bloc contre le pouvoir actuel en envoyant cinquante négociateurs "labellisés" opposition syrienne. Et parlant d'une même voix. Outre la répartition et le nom de ces membres parmi les trois mouvements d'opposition soutenus par l'Arabie saoudite, la Russie et l'Egypte, encore en discussion, reste aussi à trouver une plate-forme commune de négociation. Déjà, tous se retrouvent sur un point : ils exigent le départ de Bachar el-Assad dès le début de la période de transition.

Réunion concurrente en Russie ?

La Russie, alliée du régime syrien actuel, a proposé, avec l'accord de l'Iran et de la Turquie dont les dirigeants étaient présents lors d'une réunion à Sotchi, d'organiser un autre sommet dans son pays. Ce "congrès des représentants du peuple" - formule utilisée par Moscou - réunirait aussi les opposants et les représentants de Bachar el-Assad, mais la configuration serait tout autre. Exit Staffan de Mistura, représentant spécial pour la Syrie des Nations unies, et place aux dirigeants de ces pays qui interviennent dans le conflit. Pour Vladimir Poutine, elle servirait de "stimulant" au processus de Genève en travaillant sur la rédaction d'une nouvelle constitution et la tenue d'"élections transparentes et équitables".

"Ce sont nos trois pays qui vont décider de qui inviter au Congrès. Les commissions créées par nos ministères des Affaires étrangères tiendront à l'avance les conditions indispensables. Nous prévoyons que tous les groupes en Syrie seront invitées", souligne Recep Tayyip Erdogan. Tout en précisant qu'il n'incluaient pas les "organisations terroristes comme les YPG et le PYD", l'armée et le parti kurde. Le président turc - qui dit ne pas exclure de futurs contacts avec Bachar al-Assad - partage en ce sens l'avis de son homologue syrien.

Aucune date n'a pour le moment filtrée pour ce congrès.

Selon le ministère russe de la Défense, le pouvoir syrien contrôle désormais "plus de 98% des territoires" qui se trouvaient occupés par Daech. L'opposition devra aussi compter avec cette donnée qui n'est pas rappelée par hasard par Moscou. La même source précise que les avions russes auraient "détruit 1 320 positions des terroristes" en une semaine.


Vendredi 24 Novembre 2017

Lu 2516 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.