Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'opposition aux pleins pouvoirs de Kaïs Saïed fait entendre sa voix à Tunis


Rédigé par Eric Apim, le Lundi 11 Octobre 2021 - Lu 1239 fois


Les manifestants se sont concentrés dans le centre-ville de Tunis (photo : Twitter/Ennhardha)
Les manifestants se sont concentrés dans le centre-ville de Tunis (photo : Twitter/Ennhardha)
TUNISIE. 100 000 selon les organisateurs, 3 500 pour l'agence de presse officielle TAP et entre 6 000 et 8 000 selon des sources policières interrogées par des journaux locaux. Une manifestation, dimanche 10 octobre 2021 dans les rues du centre de Tunis, a fait entendre sa voix contre le coup de force du président tunisien Kaïs Saïed.

Lancée à l'appel du parti de mouvance islamiste Ennahdha et de différentes formations d'opposition, ce mouvement de protestation a résonné de slogans comme "Élève la voix, la révolution ne meurt pas !", ou "Le peuple contre le coup d'État". L'ancien président Moncef Marzouki (13 décembre 2011 au 31 décembre 2014) a lui-même manifesté à Paris la veille et s'est déclaré, dans une vidéo sur sa page Facebook, en faveur du rassemblement dimanche "pour défendre la constitution, la démocratie, la liberté et la souveraineté nationale." Il continue à réclamer le départ de Kaïs Saïed, "je n'ai jamais vu la Tunisie dans l'état dans lequel elle se trouve aujourd'hui. Il est temps d'agir." Moncef Marzouki indique que la solution repose sur la démission de Kaïs Saïed et de celle du président du Parlement Rached Ghannouchi (chef d'Ennahdha). "Des élections anticipées libres et transparentes peuvent être organisées après une période de quarante-cinq jours au cours de laquelle la souveraineté peut être rendue au peuple", souligne-t-il.

Un gouvernement dans les prochaines heures

Des altercations ont eu lieu à Tunis entre les manifestants tentant de franchir les barrières installées par la police et les forces de l'ordre, ainsi qu'avec quelques journalistes, dont deux équipes de la télévision nationale, pris à partie.

Le règne sans partage du président débuté le 25 juillet 2021, a connu cependant une nomination surprise, le 29 septembre 2021 avec la désignation de Najla Bouden au poste de Premier ministre. Le gouvernement se trouve toujours en cours de formation, alors que samedi 9 octobre 2021, Le Président dévoilait qu'il serait annoncé au cours des heures à venir.

Kaïs Saïed garde cependant la main mise sur le pouvoir. Il a décidé de présider lui-même le conseil des ministres et le Parlement reste suspendu (les députés ne touchent plus leur salaire) comme plusieurs chapitres de la Constitution depuis le 22 septembre 2021, le chef de l'État gouvernant par décrets.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info