Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'opération "Aube d'une odyssée" se poursuit malgré les critiques de quelques pays


Rédigé par , le Lundi 21 Mars 2011 - Lu 2840 fois

Les critiques n'y font rien, l'opération visant clairement à libérer les insurgés anti-Kadhafi s'est poursuivie lundi 21 mars 2011 par de nouvelles attaques aériennes.


La coalition internationale continue ses bombardements pour repousser les forces armées de Mouammar Kadhafi (photo DR)
La coalition internationale continue ses bombardements pour repousser les forces armées de Mouammar Kadhafi (photo DR)
LIBYE. L'opération "Aube d'une odyssée" a repris de plus fort dimanche 20 mars 2011 dans la nuit. Britanniques puis Français ont de nouveau bombardé des cibles stratégiques sur le territoire libyen.

L'arrivée dans le conflit libyen de la coalition sous mandat des Nations Unies a permis de relacer la pression sur Benghazi, la seconde ville du pays. Mais, les combats entre pro et anti-Kadhafi se poursuit. Des boucliers humains constitués de partisans du régime actuel se constitueraient sur plusieurs emplacements pour éviter leur destruction.

Après les critiques sur l'opération de la Ligue arabe puis de l'Italie de l'Allemagne et de l'Inde, Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, a tenu à faire une mise au point et à préciser que "la communauté internationale doit parler d'une seule voix."

Les critiques portent notamment sur l'étendue des combats qui dépasserait les termes de la résolution du conseil de sécurité de l'ONU prévoyant une protection des populations civiles par l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne. Les pays ayant poussé de la voix craignent une dérive de guerre et pointent du doigt les morts de civils.

La Ligue arabe atténue son message

Au-delà de nombreux blindés touchés, un bâtiment du pouvoir à Tripoli a été détruit et Londres dit ne pas exclure la possibilité de viser directement Kadhafi par la voix de son ministre de la Défense alors que le chef d'Etat major de l'armée britannique a indiqué qu'il ne prendrait pas pour cible le guide suprême de la révolution.

Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe a tenu néanmoins lundi 21 mars 2011 à atténuer son message de la veille après un entretien avec Ban Ki-moon : "nous respectons la résolution du Conseil de sécurité et nous n'avons aucun conflit avec la résolution, surtout dans la mesure où elle confirme qu'il n'y a ni invasion, ni occupation du territoire libyen."

Réunis lundi 21 mars 2011 à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont voté de nouvelles sanctions économiques contre le pouvoir libyen en ajoutant, notamment, onze personnes à une liste qui en compte vingt-sept privés de visas et dont les avoirs seront gelés. 

Des représentants des insurgés libyens devraient être reçus lundi 21 mars 2011 au ministère des Affaires étrangères à Paris. 
















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info