Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'israélienne Agrexco est placée en liquidation judiciaire


Rédigé le Mercredi 31 Août 2011 à 12:49 | Lu 4983 commentaire(s)


La marque Carmel devrait disparaître (photo DR)
La marque Carmel devrait disparaître (photo DR)
ISRAËL. La société israélienne d'importation de fruits et légumes Agrexco a été placée en liquidation judiciaire mardi 30 août 2011 par un tribunal de Tel Aviv. Elle est détenue à 30% par l'Etat d'Israël, 57% par Plant Production and Marketing Board (contrôlé par le ministère des finances et le ministère de l'agriculture) et à 11% par Tnuvo Food Industries Ltd.

Cette liquidation devrait se ressentir en France et notamment au port de Sète qui avait investi 6 M€ dans un nouveau terminal fruitier avec un hangar réfrigéré de 15 000 m² inauguré durant l'été 2011. Agrexco devait y représenter 40% du trafic et aussi créer quelques deux cent emplois. Après avoir quitté le port de Marseille en 2009, Agrexco était implantée à Savone Vado (Italie) en attendant d'entrer dans les nouvelles installations.

Interrogé en mai 2011 par econostrum.info, Ouzis Kouris, gérant d'Agrexco France, avait indiqué "nous sommes à Sète pour une dizaine d'années".

Selon certaines sources, un repreneur, le groupe israélien Kislev Forwarding and Custom Clearance Ltd. aurait été intéressé par les actifs d'Agrexco mais n'envisageait pas d'intégrer Sète dans sa stratégie. Le projet de Kislev incluait le licenciement de 80% des employés d'Agrexco et un recentrage des activités européennes en Grande-Bretagne. Mais, la cour de Tel Aviv a bien noté l'absence d'offre de reprise.

Une campagne européenne de boycott d'Agrexco, répondant à l'appel du Comité national palestinien de boycott (BNC), avait mis à mal les importations du leader israélien. En France, la Coalition contre Agrexco reprochait notamment à l'entreprise "un type de développement qui se fait au mépris des impératifs écologiques (acheminement des marchandises à des milliers de km à des coûts énergétiques et de pollution élevés)" et le fait qu'une partie des produits exportés provenait des territoires palestiniens occupés par Israël.

Agrexco exportait, principalement sous la marque Carmel, des fruits, des légumes et des fleurs.

Lire aussi : Agrexco Carmel croule sous les dettes




Lire aussi :
< >

Lundi 6 Décembre 2021 - 14:25 EssilorLuxottica clos l'achat de GrandVision

Vendredi 3 Décembre 2021 - 15:10 Beneteau renforce sa présence au Portugal