Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'inflation au plus haut en Turquie depuis vingt ans


Rédigé par , le Jeudi 5 Mai 2022 - Lu 1181 fois

Selon l'institut turc de la statistique, l'inflation annuelle a touché les 70% en avril 2022, soit le niveau le plus élevé depuis deux décennies. English version


Les prix des produits alimentaires ont augmenté de près de 90% en glissement annuel (photo: F.Dubessy)
Les prix des produits alimentaires ont augmenté de près de 90% en glissement annuel (photo: F.Dubessy)
TURQUIE. L'inflation annuelle a atteint en Turquie les 69,97% en avril 2022, soit le niveau le plus haut depuis deux décennies, date de l'arrivée au pouvoir de Recep Tayyip Erdogan d'abord comme premier ministre puis comme Président. Le TÜIK, l'institut national de la statistique, qui publie ce chiffre jeudi 5 mai 2022, attribue cette progression à la guerre en Ukraine et la hausse des prix de l'énergie et des matières premières après l'effondrement de la livre turque en 2021.

En glissement annuel, les prix à la consommation ont augmenté de 7,25% avec une flambée de +105,9% dans le secteur des transports (comprenant le prix de l'énergie) et de 89,1% dans celui des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées. D'un mois sur l'autre, les prix de cette dernière catégorie ont connu une hausse de 13,38% et les transports +5,12%.

En avril 2022, sur les prix moyens de 409 articles compris dans l'indice des prix à la consommation (IPC), ceux de vingt-sept articles ont diminué, quarante-cinq sont restés inchangés, tandis que les prix moyens de 337 articles ont augmenté. "Une hausse de l'IPC, hors aliments non transformés, énergie, boissons alcoolisées, tabac et or, a été réalisée en avril 2022 dans l'IPC (2003=100) de 5,58% par rapport au mois précédent, de 22,88% par rapport au mois de décembre de l'année précédente, de 57,20% par rapport au même mois de l'année précédente et de 30,87% sur la base des moyennes mobiles sur douze mois", précise le TÜIK.

Tout cela malgré les réductions de taxes sur les produits de base et les subventions gouvernementales pour certaines factures d'électricité des ménages.

Des chiffres contestés par des économistes indépendants

L'indice des prix à la consommation flambe en Turquie (graphique: TUIK)
L'indice des prix à la consommation flambe en Turquie (graphique: TUIK)
Ankara s'est lancé dans un nouveau programme économique donnant la priorité à des taux d'intérêt bas pour stimuler la production et les exportations. Avec l'objectif clair de dégager un excédent de la balance courante.

Le président Recep Tayyip Erdogan n'entend toujours pas varier de sa ligne directrice. En refusant d'augmenter les taux d'intérêt, justement par peur qu'ils provoquent l'inflation, et même en demandant à la banque centrale de les baisser, le président turc contribue à l'effondrement de sa monnaie. A l'annonce de ces derniers chiffres du TÜIK, la livre turque a baissé de 0,9% à 14,8525 pour 1 dollar. Depuis le 1er janvier 2022, elle a perdu pas moins de 11% face au billet vert.

En février 2022, Nureddin Nebati, ministère turc de l'Economie, annonçait que l'inflation allait atteindre un pic en avril 2022. Il avait raison sur ce point là. Sauf qu'il indiquait dans le même temps qu'elle resterait "sous la barre des 50%."

Des économistes turcs indépendants réunis au sein du Groupe de recherche sur l'inflation (ENAG) conteste, comme à chaque publication du TÜIK, ces chiffres. Selon eux, l'inflation atteint en réalité 156,86% sur un an et 8,68% en avril 2022. Ceci représente plus de deux fois le taux officiel. Menacé plusieurs fois de peines de prison, le directeur exécutif de l'ENAG, Serkan Gençer, a toujours affirmé être "prêt à défendre sa méthodologie sur le plan académique ainsi que devant les tribunaux, si cela est nécessaire."

Fin janvier 2022, Recep Tayyip Erdogan a décidé de congédié le directeur du TÜIK, Sait Erdal Dinçer de son poste le directeur du TÜIK, suite à la publication de mauvaises statistiques. Il était le cinquième à subir cette sanction depuis 2019. Depuis trois ans, les ministres de l'Economie et ses présidents de la Banque centrale subissent le même sort.

Il reste peu de temps au président pour tenir sa promesse de janvier 2022 d'"un retour à une inflation à un chiffre le plus vite possible", alors que l'élection présidentielle, prévue en juin 2023, s'approche de plus en plus.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info