Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'industrie laitière à l'amende en Espagne



            Partager Partager

Le siège de la  commission nationale des marchés et de la concurrence à Madrid (photo CNMC)
Le siège de la commission nationale des marchés et de la concurrence à Madrid (photo CNMC)
ESPAGNE. L’industrie laitière est accusée de faire son beurre sur le dos des producteurs en Espagne. Voci la conclusion de l'enquête menée par Commission Nationale des Marchés et de la Concurrence (CNMC), qui a décidé d'imposer une amende record de 88 M€ aux neuf principaux groupes de l'industrie laitière en Espagne, pour entente illicite sur les prix.

Danone, Capsa, Lactalis et Nestlé figurent en tête de liste (1). La CNMC accuse ces industriels d'avoir fixé des prix volontairement bas pour se partager le marché du lait entre 2000 et 2013. L'institution emploie même le terme de « cartel » pour désigner cette concertation concernant l'approvisionnement et la politique tarifaire : « L'objectif commun de ce consensus était d'adopter une stratégie commune pour contrôler le marché de l'approvisionnement du lait cru de vache, et coordonner les prix d'achat », écrit explicitement cette commission qui dépend du ministère espagnol de l’Économie.
 
L'entente serait même allée au-delà, selon la CNMC, alertée par une plainte de l'Union des Petits Agriculteurs (UPA), une association professionnelle de producteurs de la région Castilla y Leon. Les industriels auraient en effet profité de leurs échanges d'informations pour contrôler les excédents de production servant à la fabrication de produits dérivés comme le lait en poudre. Avec l'appui de deux organisations professionnelles : l'Ordre des Industries Laitières de Catalogne et l’Association des Entreprises Laitières de Galice, également condamnées respectivement à 200 K€ et 100 K€.

Outre l'amende, les éleveurs demandent également réparation pour le manque à gagner qui découle de cette entente supposée entre les industriels du secteur. Ces groupes industriels feront sans doute appel dans les prochaines semaines de la décision de la CNMC, comme l'ont déjà indiqué les représentants de Danone et Nestlé.
 
(1) Neuf industriels sont accusés par la CNMC (montant des amendes entre parenthèses) : Danone (23,2 M€), Capsa (21,8 M€), Lactalis (11,6 M€), Nestlé Espagne (10,6 M€), Puleva (10,2 M€), Pascual (8,5 M€), Senoble (929 K€), Central Lechera Asturiana (698 K€) et Central Lechera de Galicia (53 K€). 


Mercredi 4 Mars 2015

Lu 4893 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE