Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'industrie du luxe affiche sa solidarité face au coronavirus en France et en Italie


LVMH, Chanel, Prada, Kerring, L'Oréal, Benetton... les numéros un du luxe s'engagent dans la lutte contre le coronavirus en soutenant non seulement leurs salariés mais aussi en refusant toute aide de l’État et en fournissant les professionnels de santé avec des masques, des gels hydroalcooliques fabriqués dans leurs unités de production reconverties.


            Partager Partager

FRANCE / ITALIE. Alors que les gouvernements français et italiens développent des plans d'aide aux entreprises pour les soutenir face aux conséquences économiques du coronavirus, l'industrie du luxe prend ses responsabilités vis-à-vis de ses salariés mais aussi de la collectivité.

Les annonces en ce sens se multiplient depuis quarante-huit heures. Alors qu'il ferme progressivement tous ses sites de production et ateliers en France, en Italie et en Suisse, Chanel (9,91 mrds€ de chiffre d'affaires en 2019) a décidé, dimanche 29 mars 2020, de ne pas recourir au chômage partiel en France alors qu'il en avait pourtant la possibilité. Mieux, les salaires de ses 8 500 salariés dans l'hexagone seront maintenus à 100% du 16 mars au 8 mai 2020, soit sur une période de huit semaines. "L'objectif est de ne pas peser sur les comptes publics, de sorte que l'Etat français puisse venir en priorité en aide aux entreprises plus vulnérables et bien sûr, aussi, concentrer ses moyens sur le système de Santé, le personnel soignant et les organismes de secours aux entreprises", indique Chanel dans un communiqué.

Lundi 30 mars 2020, L'Oréal, malgré la suspension partielle ou totale de la plupart de ses activités, s'engageait à ne pas recourir "au chômage partiel en France jusqu'à fin juin". Quelque 3 000 salariés, principalement dans les forces de vente et d'animation en magasins, ne peuvent plus travailler en France. L'Oréal (marques L'Oréal, Maybelline et Kérastase) maintiendra la rémunération fixe à 100% de l'ensemble de ses 13 400 collaborateurs présents sur le sol français.

Après avoir arrêté toute son activité de production en France, Hermès déclare lui qu'il "maintiendra le salaire de base de ses 15 000 collaborateurs en France et dans le monde sans avoir recours aux aides publiques exceptionnelles des différents Etats".

Masques et gels hydroalcooliques offerts

Les parfums Christian Dior ont modifié leurs chaînes de parfum pour réaliser des gels hydroalcooliques (photo : LVMH)
Les parfums Christian Dior ont modifié leurs chaînes de parfum pour réaliser des gels hydroalcooliques (photo : LVMH)
Ces entreprises, parmi les plus rentables, se sont déjà engagées dans des démarches sociétales depuis déjà quelques semaines. LVMH a joué le rôle de précurseur dans ce domaine. Dès le 13 mars 2020, le numéro un du secteur offrait des flacons de gel hydroalcoolique produits en France (20 tonnes sur les sept premiers jours) dans les unités de Dior, Guerlain et Givenchy, puis dix premiers millions de masques (7 millions chirurgicaux et 3 millions FFP2) fabriqués en Chine aux trente-neuf hôpitaux parisiens et de sa région. Avec l'objectif d'arriver à 40 millions en quatre semaines.

Chanel a fourni plus de 50 000 masques aux hôpitaux, aux sapeurs-pompiers, à la police et à la gendarmerie. La société mobilise ses équipes, dont ses 150 couturières et couturiers de ses ateliers Haute Couture, Prêt-à-Porter et Maisons d'art, pour fabriquer des masques de première protection mais aussi des blouses. "Nous sommes en cours d'homologation auprès des pouvoirs publics et lancerons la production dès que les prototypes et les matières premières auront été homologués", souligne l'entreprise.
L'Oréal mobilise ses lignes de production françaises et chinoises pour concevoir des flacons de gel hydroalcoolique. Le groupe a également mis à disposition des autorités françaises ses infrastructures dans ces deux pays "pour commander du matériel médical en grande quantité, dont plusieurs centaines de respirateurs et des dizaines de millions de masques" destiné à la France, précise un communiqué.

Des blocs offerts à des hôpitaux italiens par Prada

Prada se met à la confection de masques (photo : Prada)
Prada se met à la confection de masques (photo : Prada)
Hermès fait lui un don de 20 M€ à l'AP-HP pour les hôpitaux de Paris et de sa région, Kerring (Balenciaga, Yves Saint Laurent, Gucci, Bottega Veneta, Pomellato, Brioni) de 2 M€ au système de santé italien et 3 millions de masques chirurgicaux rapatriés de Chine. Giorgio Armani donne 1,25 M€ à plusieurs hôpitaux et à la protection civile en Italie, Edizione (famille Benetton) 3 M€ à quatre hôpitaux des villes de Trévise, Rome et Milan. Ajoutons à cette liste non exhaustive les 140 000 € envoyés par la maison Versace à la Croix Rouge de Chine pour faciliter l'acheminement du matériel médical. Et aussi, le don de deux unités de soins intensifs et de réanimation à chacun des hôpitaux milanais de Vittore Buzzi, Sacco et San Raffaele par Miuccia Prada, Patrizio Bertelli et Carlo Mazzi, dirigeants de la maison Prada. En plus, la marque de vêtements de luxe prévoit de livrer 110 000 masques, d'ici le 6 avril 2020, tout en promettant d'en fabriquer un million.

En Italie, Dolce & Gabbana a choisi de soutenir la recherche scientifique. La marque de mode s'est donc alliée à San Raffaele et au collège privé italien Humanitas University, pour financer le développement d'un diagnostic.

Pas de dividendes en France en cas de chômage partiel

En France, Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances, a exigé, lundi 30 mars 2020, des grands groupes bénéficiant des nouvelles mesures de chômage partiel qu'ils ne versent pas de dividendes en 2020. Un message appuyé par l'Association française des entreprises privées (Afep) qui va même plus loin en proposant à ses adhérents (110 plus grandes entreprises françaises) ayant recours au chômage partiel, de réduire de 20% le montant de leurs dividendes à verser cette année, par rapport au montant payé en 2019. Chanel a déjà indiqué qu'il ne verserait que 4,55€ par action contre 5€ initialement prévus. Dans le même temps, les dirigeants du groupe de luxe renoncent à toute augmentation de leur rémunération par rapport à 2019.

Le ministre français de l'Economie et des Finances avait eu la même exigence concernant ceux qui recouraient au report de charges sociales ou fiscales ainsi qu'à un prêt garanti par l'Etat. Ajoutant que s'ils ne se pliaient pas à cette demande, ces groupes devraient non seulement rembourser les aides perçues, mais s'acquitter de pénalités.

Mardi 31 Mars 2020

Lu 1767 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






RÉFLEXION

"L'unité et le rassemblement des Méditerranéens sont plus que jamais nécessaires"

Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.