Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'hôtellerie espagnole perd du terrain face aux sites web


Rédigé par , le Mardi 27 Mai 2014 - Lu 1347 fois


Airbnb est le premier site d'hébergement touristique de particuliers en Espagne (capture d'écran)
Airbnb est le premier site d'hébergement touristique de particuliers en Espagne (capture d'écran)
ESPAGNE. Le secteur hôtelier se trouve en ébullition en Espagne à l'approche de l'été, face à la montée des réseaux de commercialisation parallèles. À commencer par Airbnb ou Nightswapping, qui enregistrent dans ce pays un fort développement.

Selon les chiffres de la confédération hôtelière espagnole CEHAT, les locations de logements touristiques par l’intermédiaire de ces sites internet ont augmenté de 44% au cours des six dernières années, alors que la progression de l'hôtellerie traditionnelle plafonne à 4,5% au cours de la même période.

Plus de 6,3 millions de personnes ont ainsi réservé leur hébergement touristique en Espagne, en 2013, à travers ces sites internet où les particuliers proposent tous types de logements (de la chambre à la villa), moyennant un pourcentage au moment de la réservation pour le réseau de commercialisation. 

De fait, les professionnels de l'hôtellerie réclament une limitation de cette concurrence jugée déloyale. Mais comme le gouvernement espagnol laisse la liberté de réglementation aux mairies et aux communautés autonomes, peu de dispositions ont été adoptées à ce jour. Seule la ville de Barcelone, principale cité touristique d'Espagne, a pour l’instant pris des mesures pour encadrer ce para-commercialisme hôtelier. La municipalité a décidé de geler pendant un an toute nouvelle « licence hôtelière », un sésame nécessaire pour pouvoir proposer la location d'hébergements touristiques à Barcelone.


Officiellement 7 480 meublés de ce type sont répertoriés dans la capitale catalane, où le nombre de ces hébergements a augmenté de 180% en deux ans. Mais en réalité, l'offre est beaucoup plus importante, car de nombreux particuliers ne déclarent pas leur activité auprès de la municipalité. La Ville a donc annoncé une plus grande surveillance du web. La municipalité veut aussi mettre en place une collaboration plus étroite avec le réseau Airbnb, premier site d'hébergement touristique de particuliers dans le pays, qui propose 50 000 logements en Espagne. Le maire de Barcelone, Xavier Trias, a enfin annoncé de nouvelles règles de commercialisation hôtelière d'ici six mois, pour limiter la location d'hébergements touristiques aux immeubles entièrement dédiés à cette activité. Ce qui exclurait la possibilité d'offrir un appartement en location dans un immeuble résidentiel. Un projet évidemment approuvé par les professionnels de l'hôtellerie, et qui pourrait servir de modèle à d'autres grandes villes espagnoles.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info