Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



L'homme d'affaires algérien Rafik Khalifa condamné à 18 ans de prison ferme



            Partager Partager

Rafik Khalifa était l'homme d'affaires en vue voici peu (photo DR)
Rafik Khalifa était l'homme d'affaires en vue voici peu (photo DR)
ALGÉRIE. "Vol", "faux et usages de faux", "association de malfaiteurs", les charges pesant sur l'ancien homme d'affaires Rafik Khalifa ont conduit le tribunal de Blida (50 km au sud-ouest d'Alger) à un verdict de dix-huit de prison ferme. Le procureur avait réclamé la perpétuité. Soixante-quinze accusés comparaissaient à ses côtés.

Outre une amende d'un million de dinars algériens (9 050 €), il écope également d'une saisie de ses biens. 

Dans les années 90, l'ascension d'Abdelmoumène Rafik Khalifa, petit pharmacien et fils de l'ancien ministre de Ben Bella, Laroussi Khalifa (fondateur de la sécurité militaire), avait été très rapide en Algérie. Création d'une banque privée éponyme (El Khalifa Bank) proposant des taux d'intérêt faramineux (8 à 15%), puis d'une compagnie aérienne (Khalifa Airways avec trente appareils) pour concurrencer Air Algérie, et enfin une chaîne de télévision (Khalifa TV) ainsi qu'une myriade de sociétés, venaient former le groupe très puissant Khalifa.

Très en vue, l'homme d'affaires avait même promené sa notoriété sur l'autre rive de la Méditerranée. Sponsor du club de football de l'Olympique de Marseille (2001 à 2003) de Robert Louis-Dreyfus avec Khalifa Airways, il s'était également positionné sur le club de rugby du CA Bordeaux-Bègles (2002), avant sa fusion avec le Stade Bordelais, mais n'avait pas tenu ses engagements (300 000 € sur deux ans).

Le succès prend fin alors que, fin 2012, la Banque d'Algérie constate des irrégularités et bloque des transferts de capitaux.

Son groupe éponyme tombe finalement en faillite en 2003 et la baudruche se dégonfle avec des pertes comprises entre 1,5 et 5 mrds$ (0,9 à 4,50 mrds€) selon les sources. Il s'enfuyait alors à Londres où la justice a fini par le rattraper.

Déjà condamné par contumace en Algérie en 2007, Rafik Khalifa avait aussi eu maille à partir avec la justice française qui lui avait infligé cinq ans de prison en 2014 pour détournements de fonds lors de la faillite de son groupe.

Mardi 23 Juin 2015

Lu 1016 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 09:37 Décès d'Alain Chevalier, co-fondateur de LVMH



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss