Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'histoire bégaye en Libye


Pour Pierre Larcher, professeur émérite de linguistique arabe à l'Université Aix-Marseille, l'histoire montre que la Libye n'a jamais réellement été un pays et l'actualité le confirme.


            Partager Partager

Pour Pierre Larcher, la situation actuelle de la Libye s'inscrit dans son histoire (photo : GT)
Pour Pierre Larcher, la situation actuelle de la Libye s'inscrit dans son histoire (photo : GT)
LIBYE. Historien, professeur émérite de linguistique arabe à l'Université Aix-Marseille, Pierre Larcher connaît bien la Libye pour y avoir enseigné plusieurs années. L'association Euromed-IHEDN l'a invité pour deux conférences à Marseille et Paris les 14 et 15 mai 2019 avec comme thématique le cas libyen. « La Libye est aujourd’hui synonyme de chaos. Mais sous l'apparent désordre se cache en fait un ordre historique plus profond. Ceux qui imputent la situation actuelle à l’intervention occidentale de 2011 montrent leur ignorance. »
 
Pour Pierre Larcher, la Libye n'a jamais été un pays, mais une mosaïque de tribus. Une situation que « Kadhafi n’a pas contribué à réduire, mais a au contraire aggravé, pour mieux se maintenir au pouvoir. » Le coup d’Etat de Kadhafi en 1969 ne change pas la donne. Le dictateur engage « une politique d'affirmation du caractère tribal de la Libye. C'était un homme des tribus », poursuit Pierre Larcher ». Dans la foulée, « la révolution de 2011 n'avait pas une base politique ou sociale, comme dans les autres pays arabes, mais régionale. Elle fût tout sauf nationale. »

Au moins trois sous-régions

Pierre Larcher voit la Libye actuelle comme un ensemble disparate d'au moins trois sous-régions : à l'est la Cyrénaïque arabe (Benghazi), à l'ouest la Tripolitaine berbère et au sud le Fezzan lui aussi berbère. « C'est l'Italie qui crée la Libye quand elle débarque en 1911 en Tripolitaine. Cet espace n'avait jamais porté ce nom avant », explique Pierre Larcher. « Après la seconde guerre mondiale, l'Italie perd la Libye et, en 1951, l'ONU déclare la Libye indépendante. Mais le pays compte deux capitales : Tripoli et Benghazi. Aujourd'hui, la Libye reste une société segmentée, familiale, tribale, clanique, avec le retour de deux capitales comme en 1951. L'histoire bégaye. »
 
L'avenir de cette région ? Pierre Larcher ne se risque pas à donner un pronostic. « D'après moi, la meilleur solution serait le fédéralisme. Mais je ne suis pas sûr que les Libyens arriveront à un accord. Car, même si l'influence des occidentaux, de la Russie, de la Turquie, du Qatar, de l’Égypte, des Émirats Arabes Unis, est très forte, tous ces pays n'ont pas les cartes en main. Ils ne tirent pas les ficelles. Les Libyens restent les maîtres du jeu. »

Gérard Tur

Jeudi 16 Mai 2019

Lu 967 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.