Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

L'étau se resserre autour du premier ministre maltais après le meurtre d'une journaliste




Daphne Caruana Galizia avait péri dans l'explosion de sa voiture piégée (photo : DR)
Daphne Caruana Galizia avait péri dans l'explosion de sa voiture piégée (photo : DR)
MALTE. Alors que la justice se trouve sur le point de découvrir le nom des commanditaires du meurtre de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia en octobre 2017, des manifestants réclament le départ du premier ministre maltais. Joseph Muscat a reçu des oeufs, des carottes, du papier-toilette et des pièces de monnaie lors de sa sortie du parlement. Des pancartes portaient l'inscription : " Joseph Muscat, tu as du sang sur les mains" et "Tu as tué Daphne pour échapper à la prison". Daphne Caruana Galizia enquêtait sur le corruption des politiques au pouvoir à partir des Panama Papers.

Le 20 novembre 2019, la police arrêtait, sur son yacht et alors qu'il fuyait l'île méditerranéenne, Yorgen Fenech. L'homme d'affaires est le principal suspect dans cet assassinat mais est aussi accusé de corruption d'hommes politiques. Le dossier s'emballe depuis les révélations d'un intermédiaire, Melvin Theuma, protégé par une immunité.

Mardi 26 novembre 2019, le ministre maltais du Tourisme, Konrad Mizzi, et le chef de cabinet du premier ministre, Keith Schembri, ont présenté leur démission alors que Chris Cardona, ministre de l'Economie, des Investissement et des Petites entreprises, a indiqué se "mettre en réserve", le temps de l'enquête sur le meurtre de la journaliste.

Yorgen Fenech se dit prêt à tout dévoiler en échange d'une immunité et aurait commencé à parler. La presse locale précise qu'il aurait même eu une conversation avec Keith Schembri, juste avant son arrestation.

Joseph Muscat, qui exclu pour le moment de démissionner, se trouve dans une situation très inconfortable avec les démissions et les mises en cause de ses proches. 

Mercredi 27 Novembre 2019

Lu 1237 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

De "Algérie libre et démocratique" à "État civil et non militaire"

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.