Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'entrepreneuriat dans la région euro-méditerranéenne continue d'avoir un visage masculin


Rédigé par , le Mardi 8 Mars 2022 - Lu 1628 fois


L'Europe et la région Mena se situent en dessous du pourcentage mondial de 6,2 % de femmes entrepreneurs qui possèdent une entreprise (photo: UpM)
L'Europe et la région Mena se situent en dessous du pourcentage mondial de 6,2 % de femmes entrepreneurs qui possèdent une entreprise (photo: UpM)
MEDITERRANEE. Annoncé le 24 février 2022, le premier rapport du Mécanisme intergouvernemental de suivi pour l'égalité des genres dans la région euroméditerranéenne publié par l'Union pour la Méditerranée (UpM), est désormais en ligne.. Ce document de quarante-six pages, agrégeant plusieurs données issues de diverses institutions, est basé sur vingt indicateurs de genre dans quatre domaines prioritaires: leadership et prise de décision, participation économique des femmes, lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles, lutte contre les stéréotypes sexistes.

Il indique notamment que l'égalité des genres est estimée à 76,7% dans l'Europe occidentale et à 61,2% dans la région Mena (Moyen-Orient Afrique du Nord). Selon un rapport précédent édité en décembre 2019 par le Forum économique mondial sur le fossé entre les genres, il faudrait respectivement cinquante-quatre ans et 140 ans pour atteindre la parité au rythme où elle progresse dans ces deux parties du monde.

L'Europe et la région Mena se situent en dessous du pourcentage mondial de 6,2 % de femmes entrepreneurs qui possèdent une entreprise (respectivement 5,3 % et 4,5 %). Ce faible taux s’explique par les difficultés d’accès aux services et réseaux de soutien aux entreprises. Mais a également des raisons psychologiques. Ainsi, 52% des femmes décident de ne pas créer leur entreprise par peur de l'échec, contre 42% des hommes. Au Maroc, seules 12,8% des entrepreneurs sont des femmes contre 37,2% au Portugal et 31,5% en Croatie.

Le rapport est publié à l'occasion de la journée de la femme (photo: UpM)
Le rapport est publié à l'occasion de la journée de la femme (photo: UpM)

Le taux de participation au marché du travail le plus bas du monde

"Malgré de fortes variations entre les pays, l'entrepreneuriat dans la région euroméditerranéenne continue d'avoir un visage masculin", souligne cette enquête. Et encore, elle relève que "le manque de données spécifiques sur le genre peut masquer de nombreuses inégalités".

"Nous devons construire de nouvelles sociétés inclusives qui garantissent aux jeunes filles et aux femmes de pouvoir réaliser leur potentiel en tant qu’agents du changement et contributrices au développement socio-économique de la région. Ce mécanisme de suivi offrira un moyen efficace de suivre les progrès accomplis dans le domaine des droits des femmes et d’œuvrer collectivement pour accélérer la pleine participation des femmes dans la région", commente Nasser Kamel, secrétaire Général de l’UpM.

Avec 20%, le taux de participation des femmes au marché du travail dans la région euroméditerranéenne est le plus bas du monde. Il se situe de 16,7% au Maroc à 78,3% en Suède. Malte est le pays ayant connu la plus forte progression avec dix points gagnés au cours des cinq dernières années. Sur la même période, l'Égypte, le Maroc, la Tunisie, la Turquie, mais aussi la Suède,  ont régressé dans ce domaine, surtout dans les zones rurales. Il faut néanmoins préciser que cette baisse du taux d'emploi des femmes s'est également accompagnée d'une baisse du taux d'emploi des hommes.

Le taux de chômage s'établit à 43% chez les jeunes femmes. De même, 38% des femmes disposent d'un compte bancaire contre 57% des hommes.

Une analyse pays par pays à venir

Dans l'UE, entre 2012 et 2020, le nombre de femmes présidentes de conseil d'administration a doublé, tandis que le nombre de femmes Pdg a triplé. Une progression à relativiser car, moins d'un sur dix de ces postes est occupé par une femme et elles se trouvent toujours sous la barre des 30% à figurer dans les conseils d'administration des sociétés cotées en bourse. En 2019, dans la région Mena, ce chiffre atteignait seulement 4,8% du total des sièges d'administrateurs des plus plus grandes entreprises publiques.

Côté satisfaction, l'UpM note que depuis 2016, onze nouveaux pays (Algérie, Bosnie-Herzégovine, Égypte, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Malte, Monténégro, Portugal et Tunisie) ont approuvé une législation visant à établir un équilibre des sexes dans les parlements nationaux et/ou régionaux. Aujourd'hui, dans seize États membres de l'UpM, les femmes occupent au moins 30% des sièges dans ces instances au niveau national.

Selon les données de l'EIGE (institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes), dix-huit États membres de l'UpM comptent au moins 30% de femmes occupant un poste au sein de leur gouvernement national. En septembre 2021, la Tunisie a été le premier pays arabe à porter une femme au poste de Premier ministre, en la personne de l'universitaire Naja Bouden. La même année, le Parlement maltais a approuvé à l'unanimité un amendement constitutionnel visant à introduire une représentation équilibrée des sexes dans les parlements nationaux et/ou les structures régionales. Il garantit la présence d'au moins 40% de femmes en leurs seins.

Ce nouveau document va contribuer à la prochaine déclaration ministérielle de l'UpM. Il connaîtra également un prolongement avec la publication d'un rapport d'activité par pays qui fournira des données qualitatives et quantitatives sur six indicateurs: Existence ou non de cadres juridiques pour promouvoir, appliquer et contrôler l’égalité et la non-discrimination femmes-hommes; proportion de sièges occupés par des femmes aux gouvernements; proportion de femmes occupant des postes de direction dans les secteurs public et privé par rapport aux hommes; proportion de femmes dans le travail formel et informel par rapport aux hommes; proportion de femmes entrepreneurs par rapport aux hommes; proportion de femmes et de filles âgées de quinze ans et plus, victimes de violence domestique par un proche au cours des douze derniers mois, par âge, handicap et statut migratoire.

Lire le rapport complet de l'UpM sur les "Progrès régionaux sur l'égalité des genres"
















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info