Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

L’emploi, moteur du développement selon la BM



            Partager Partager

Martin Rama, directeur du rapport (photo Astrid Jousset)
Martin Rama, directeur du rapport (photo Astrid Jousset)
MÉDITERRANÉE. La Banque mondiale  présente son rapport sur le Développement dans le Monde de 2013 (World Development Report on Jobs) et choisit la Semaine économique de la Méditerranée à Marseille pour le détailler et avancer quelques recommandations sur l’emploi.

Ce rapport met en balance et examine les problématiques inhérentes à l'emploi dans le monde : devrions-nous privilégier l'emploi à la croissance ou encore la création d'emplois à l'acquisition de qualifications ?

Martin Rama, directeur du rapport, et Mats Karlsson, directeur du CMI, Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée, décortiquent ensemble l’importance de l’emploi dans le monde et particulièrement dans la région MENA.

"Les rapports sur le développement existent depuis 34 ans, mais depuis tout ce temps, il n’y a eu que deux rapports sur l’emploi" regrette Martin Rama.

Pourtant, selon la Banque Mondiale, les événements du printemps arabe mettent "très clairement en avant qu'emploi et dynamique sociale sont liés". "Moteur du développement", un taux de chômage bas pourrait expliquer "la réduction de la pauvreté, l'égalité des genres, l'urbanisation et l'intégration internationale". En effet, selon les données qui ressortent du rapport, l'emploi représenterait la principale source de revenu des ménages des pays du monde (les deux tiers du revenu en moyenne). 

La cohésion sociale, qui regroupe "la confiance aux autres en dehors de son groupe et l’engagement civique" augmenterait avec la diminution du taux de chômage et la motivation salariale.

Les recommandations de la Banque Mondiale pour l'emploi

Martin Rama, directeur du rapport et Mats Karlsson, directeur du CMI (photo Astrid Jousset)
Martin Rama, directeur du rapport et Mats Karlsson, directeur du CMI (photo Astrid Jousset)

La création d'emplois publics s'avérerait peu productive pour réduire le chômage et Martin Rama souligne l'inefficacité du programme égyptien de réduction du chômage grâce à cette méthode. De plus, "le problème dans cette région ne résulte ni d'un problème démographique ni d'un problème de qualification". La Tunisie, par exemple, dispose d'un bon système d'enseignement, mais son taux de chômage bat son plein notamment chez les jeunes.

L'organisation mondiale prône alors la stabilité macroéconomique du pays, la bonne cohérence des politiques de l'emploi, l'identification des emplois qui mènent le plus au développement, mais aussi "la mise en place de politiques d'intégration commerciale comme le cas de l'Union européenne". 

"Il est vrai qu’avec la croissance, les emplois deviennent meilleurs, mais les emplois peuvent aussi soutenir la croissance qui n'a parfois pas de répercussions immédiates sur le développement", conclut Martin Rama.
 
Téléchargez le rapport de la banque mondiale  (2013 World Development Report on Jobs) en anglais

Lire l'ensemble des articles sur la Semaine Economique de la Méditerranée

Lundi 22 Octobre 2012









RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss