Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'augmentation des achats en ligne se poursuivra post-Covid-19, notamment en Turquie



            Partager Partager

L'étude se concentre sur neuf pays (photo : UNCTAD)
L'étude se concentre sur neuf pays (photo : UNCTAD)
MEDITERRANEE. Une étude de  la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced/Unctad), publiée jeudi 8 octobre 2020 en collaboration avec l'association suisse de e-commerce NetComm Suisse, dévoile que "la Covid-19 a changé à jamais les achats en ligne".

L'enquête "Covid-19 et le commerce électronique" porte sur le développement de l'e-commerce dans neuf économies émergentes et développées* durant cette pandémie, dont deux méditerranéennes : la Turquie (225 répondants sur 1819 interrogés parmi les utilisateurs d'Internet de plus de 16 ans) et l'Italie (220 répondants).

En 2019, dans le premier pays, 25% des habitants effectuaient des achats sur Internet et dans le second 35% alors que Turquie et Italie comptent le même pourcentage d'utilisateur d'Internet avec 74% de la population.

49% des personnes interrogées dans les neuf pays affirment acheter plus souvent en ligne depuis l'arrivée de la Covid-19 qu'avant. Ce chiffre atteint les 65% en Turquie (second pays derrière la Chine sur cette question) et 45% pour l'Italie.
85% des clients se font livrer chez eux contre 22% à un point relais et 19% sur leur lieu de travail.

"La Covid-19 a accéléré le passage à un monde plus numérique"

Si les achats en ligne augmentent (en particulier chez ceux qui ont fait des études supérieures et chez les 25-44 ans), les dépenses des consommateurs diminuent. "Dans les économies émergentes et développées les dépenses les plus importantes sont reportées, dans les économies émergentes, elles se concentrent davantage sur les produits essentiels", montre l'étude. Les secteurs du tourisme et des voyages ont subi le plus fort déclin avec un recul de 75% des dépenses moyennes par acheteur en ligne, suivie des achats de meubles (-53) et des biens électroniques (-48%).

"La Covid-19 a accéléré le passage à un monde plus numérique. Les changements qui se produisent actuellement auront des effets durables lorsque l'économie mondiale redémarrera", souligne Mukhisa Kituyi, secrétaire général de la Cnuced.
55% des sondés assurent qu'ils poursuivront leurs habitudes prises durant la crise du coronavirus de passer par le e-commerce pour les produits essentiels après la pandémie. Tandis que 53% assurent qu'ils achèteront plus souvent en ligne.

22% des Turcs (15% des Italiens) affirment même, qu'après la Covid-19, les achats en ligne deviendront leur seul moyen d'acquérir des biens. C'est la plus forte proportion enregistrée dans les neuf pays étudiés. De plus, ils seront 36% (25% pour les Italiens) à acheter autant en ligne que dans les magasins physiques et prennent la seconde place derrière les Chinois (51%) sur cet item. "Dans le monde post-Covid-19, la croissance sans précédent du commerce électronique va bouleverser les cadres nationaux et internationaux du commerce de détail", affirme Carlo Terreni, président de NetComm Suisse.

"Les entreprises qui placent le commerce électronique au coeur de leurs stratégies commerciales sont préparées à l'ère post-Covid-19", souligne Yomi Castro, fondatrice et Pdg d'Inveon, partenaire de l'enquête. "Il existe une énorme opportunité pour les industries qui sont encore plus habituées aux achats physiques, comme les biens de consommation rapide et les les produits pharmaceutiques", poursuit-elle. Carlo Terreni appelle "les décideurs politique à adopter des mesures concrètes pour faciliter l'adoption du commerce électronique par les petites et moyennes entreprises, créer des viviers de talents spécialisés et attirer les investisseurs internationaux ans le domaine du commerce électronique."

* Afrique du Sud, Allemagne, Brésil, Chine, Fédération russe, Italie, République de Corée, Suisse, Turquie.

Jeudi 8 Octobre 2020

Lu 1142 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.