Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'affaire Tapie devient une affaire d'Etat



            Partager Partager

Bernard Tapie. photo Eurobas
Bernard Tapie. photo Eurobas
FRANCE. L'affaire Tapie vient d'accoucher d'un énième rebondissement. En effet d'après Le Monde, les enquêteurs ont désormais les preuves que l'arbitrage qui a permis à l'homme d'affaires d'obtenir 403 millions d'euros à la suite d'un différend avec le Crédit lyonnais dans le cadre de la vente d'Adidas a bien été verrouillé.


Cette enquête vire à l'affaire d'État au vu des nouveaux éléments. Les enquêteurs soupçonnent une « escroquerie en bande organisée ». Quatre personnes ont déjà été mises en examen. Pierre Estoup l'arbitre du jugement, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie et Jean-François Rocchi, l'ancien président du CDR (consortium de réalisation du Crédit lyonnais). Les nouveaux éléments semblent prouver l'existence d'un lien entre Bernard Tapie et Pierre Estoup ainsi que l’existence d'un conflit d'intérêts concernant le rôle de Pierre Estoup en tant qu'arbitre.
 

Maître Maurice Lantourne aurait reconnu lors de son audition avoir proposé Pierre Estoup comme arbitre. Cependant les deux hommes se connaissaient, contrairement aux règles de l'arbitrage, pour s'être croisés dans au moins dix procédures. Les policiers ont aussi découvert que, depuis 1997, Pierre Estoup facture des honoraires, en tant que consultant, à l'ex-avocat de M. Tapie, Me Francis Chouraqui. De plus les enquêteurs ont retrouvé une dédicace faite par Bernard Tapie à Pierre Estoup où il exprime son « infinie reconnaissance » pour son soutien.


Ludivine Tur, avec Fabien Cassar
Lundi 17 Juin 2013

Lu 3517 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.