Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'aéroport de Saint-Etienne renonce aux vols commerciaux



            Partager Partager

L'aéroport de Saint-Etienne n'accueille plus aucun vols commerciaux (photo : Aéroport de Saint-Etienne Loire)
L'aéroport de Saint-Etienne n'accueille plus aucun vols commerciaux (photo : Aéroport de Saint-Etienne Loire)
FRANCE. L'aéroport de Saint-Étienne Loire doit renoncer aux vols commerciaux. La concurrence des aéroports de Lyon Saint-Exupéry et à moindre échelle de Clermont-Ferrand, pesait sur sa rentabilité. Les élus du syndicat mixte, créé en décembre 2011pour administrer la plate-forme forézienne, ont décidé, en février 2017, de ne pas reconduire les contrats passés avec les compagnies aériennes commerciales. La seule solution pour sauver des infrastructures jugées stratégiques par Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole, pour qui "l'existence même de l'aéroport n'est pas remise en cause. Son fonctionnement, oui."

En début d'année, le dossier de reprise déposé par le seul candidat, le groupe canadien SNC Lavalin, avait été refusé par les gestionnaires.

Employés par un sous-traitant (ASA, basé à la Réunion), vingt-deux salariés affectés à la sûreté aéroportuaire et aux contrôles, se trouvent au chômage.

2,4 M€ de déficits par an

Autrefois appelée aéroport d'Andrézieux-Bouthéon du nom de la commune à dix kilomètre du chef-lieu où il est implanté depuis 1962 sur le site de l'ancien aérodrome de Bouthéon, ses pistes ont vu s'envoler les derniers vols commerciaux ceux de Ryanair vers Porto (vendredi 27 octobre 2017) et vers Fès (samedi 28 octobre). Quant à la liaison vers Istanbul assurée par Pegasus, elle s'est arrêté depuis le 5 mars 2017 à l'initiative de la compagnie dont le contrat courrait pourtant jusqu'en juin 2018. Son Saint-Étienne/Istanbul représentait 30% du trafic voyageur.

En cause, le déficit chronique (2,4 M€ annuels depuis 2015) de l'aéroport supporté par les collectivités locales. En 2016, le syndicat mixte a versé 750 000 € à Ryanair et 200 000 € à Pegasus en subventions publiques pour qu'ils viennent sur le tarmac stéphanois.  Le jugeant "indispensable au développement de la Loire", Gaël Perdriau va désormais réfléchir à un nouveau modèle économique pour l'aéroport Saint-Étienne Loire. Le syndicat mixte se réunira le mercredi 8 novembre 2017. Le cabinet Abington Advisory va réfléchir à l'avenir de l'aéroport et remettre ses conclusions d'ici fin décembre 2017.

En septembre 2009, Ryanair ouvrait en précurseur une liaison vers Porto. Le positionnement low cost décidé par la CCI métropolitaine avait permis de renouer avec le trafic disparu passé de 10 000 passagers en 2008 à 165 000 en 2016. Mais à quel prix !
L'aéroport n'accueillera plus désormais que quelques vols charters et privés (notamment ceux du club de football de l'AS Saint-Étienne) ne représentant qu'environ 10 000 passagers.

Lundi 30 Octobre 2017

Lu 2647 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.