Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'aéroport de Milan victime de la crise et d'Alitalia


Malpensa est dans la toumente. L'aéroport milanais subit de plein fouet la crise économique et le transfert des vols d'Alitalia vers la plate-forme romaine de Fiumicino. Pour sortir de cette mauvaise passe, la SEA, société gestionnaire de l'aérogare, va adopter un nouveau train d'économies.


            Partager Partager

L'aéroport milanais de Malpensa subit de plein fouet la crise économique et le changement de stratégie d'Alitalia (photo DR)
L'aéroport milanais de Malpensa subit de plein fouet la crise économique et le changement de stratégie d'Alitalia (photo DR)
ITALIE. L’aéroport de Malpensa sera-t-il la prochaine victime de la crise qui frappe le secteur aérien transalpin ?

A Milan, les acteurs économiques et politiques retiennent leur souffle. Depuis l’envol de la nouvelle Alitalia en janvier 2009, les voyageurs désertent la principale plate-forme aéroportuaire de la capitale lombarde.

En trois mois, celle-ci a perdu plus d’un tiers de son trafic. Comme tous ses homologues, l’aéroport milanais souffre évidemment du marasme économique qui a coupé les ailes de la clientèle d’affaires.

Surtout, Malpensa est victime du virage stratégique de la compagnie nationale new look qui a rapatrié la majorité de ses vols long courrier sur le hub romain de Fiumicino.

Cette réduction de voilure a entraîné une chute vertigineuse (- 82%) de son trafic local dont le nombre de vols journaliers a dégringolé en quelques semaines de 1.238 à 147 !

Préretraites

En pleine crise économique, l’aérogare milanaise n’avait pas besoin de cet exode. D’autant qu’Alitalia représentait près de 40% de son trafic.

Pour éviter le crash, la SEA, la société d’économie mixte qui gère les trois aéroports de la région de Milan (Malpensa, Linate et Bergame), a dû se résoudre à une nouvelle cure d’austérité. Après les mesures de chômage technique (900 salariés concernés) de l’an dernier, ses dirigeants ont demandé au gouvernement l’autorisation de mettre en retraite anticipée 390 de ses 5200 employés.

A Milan, chacun espère que ce plan d’économies suffira à passer la tempête. Les dirigeants de la SEA, pour leur part, misent sur une éclaircie venue du nord.

Lueurs venues du nord ?

Depuis le 1er avril 2009, la nouvelle filiale italienne de Lufthansa, Lufthansa Italia, compte faire de Malpensa son hub pour le sud de la Méditerranée. La compagnie allemande, qui a basé neuf de ses avions à Milan, y opère déjà une cinquantaine de vols quotidiens.

L’autre lueur vient du Royaume-Uni. Easy Jet, qui est désormais la première compagnie de Malpensa avec 3,9 millions de passagers, ambitionne en effet d’atteindre la barre des 5 millions à l’occasion de la grande Expo Milan 2015.

Ces lueurs laissent de marbre la Cgil Transports, le principal syndicat transalpin. Nino Cortorillo, son secrétaire général, dresse un constat alarmiste de la situation. Selon lui, le de-hubbing d’Alitalia menacerait 4 000 emplois dans l’agglomération milanaise.

Lire aussi : Alitalia peine à redécoller
Et : Alitalia approuve le mariage avec Air France-KLM

Lundi 20 Avril 2009

Lu 3851 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.