Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

L'acte 4 des législatives israéliennes aboutit au même scénario que les trois premiers




Seuls 67,2% des électeurs se sont rendus aux urnes (photo : Knesset)
Seuls 67,2% des électeurs se sont rendus aux urnes (photo : Knesset)
ISRAËL. Même si les résultats ne sont pas encore définitifs - ils ne seront annoncés par la Commission électorale que vendredi 26 mars 2021 -, les urnes du scrutin législatif du mardi 23 mars 2021 en Israël n'ont toujours pas réussi à livrer un vainqueur incontestable. La droite (Likoud pro Benyamin Netanyahou) et l'autre bloc (centristes et gauche opposés au premier qui domine la vie politique locale depuis près de vingt ans) se trouvent toujours au coude à coude. Les 6,5 millions d'électeurs potentiels n'ont encore pas pu les départager. Ils ne sont que 67,2% à s'être rendu aux bureaux de vote, soit une baisse de 4,3 points par rapport à la dernière consultation en mars 2020.

L'histoire ne cesse de se répéter depuis deux ans. En déjà quatre élections législatives, aucun parti n'a été en mesure de recueillir tout seul les soixante-et-une voix nécessaires pour obtenir la majorité à la Knesset. Une nouvelle fois, des tractations deviennent obligatoires pour constituer une coalition qui sera forcément très fragile. Et devra pourtant constituer un gouvernement. Il appartient au président de la République, Reuven Rivlin, de demander aux députés de choisir un Premier ministre capable de s'acquitter de cette tâche délicate.

Israël est revenu au point de départ

Benyamin Netanyahou (en plein procès pour corruption), qui obtiendrait entre trente-et-un et trente-trois sièges sur les 120 du Parlement, semble le mieux placé pour cela. A condition que Naftali Bennett, chef de la droite radicale (Yamina), le rejoigne avec ses sept sièges, ainsi que les formations religieuses. Les centristes de Yesh Atid ("il y a un futur") et leur président Yaïr Lapid ne récolteraient que seize à dix-huit sièges. Les autres mouvements n'atteignent pas les dix sièges. Nouveauté, les suprémacistes juifs d'Otzma Yehudit entrent dans la Knesset.

Israël est revenu au point de départ. Et le spectre de la nécessité d'une cinquième législative se profile.

Lors du dernier scrutin en mars 2020, Benyamin Netanyahou était arrivé en tête. Mais le président Reuven Rivlin avait confié à son adversaire Benny Gantz (Kakhol Lavan - Bleu Blanc - centre) le soin de former un gouvernement. Ce qu'il n'avait pas réussi. Pas plus que le premier ministre sortant. Un accord entre les deux hommes avait cependant permis de débloquer la situation et d'éviter une vacance du pouvoir en pleine épidémie de coronavirus. Selon ce texte, le poste de Premier ministre devenait tournant. Le sortant, Benyamin Netanyahou avait débuté son mandat et devait se retirer dans dix-huit mois au profit de son opposant. Mais l'accord comportait un préalable : s'entendre sur un budget couvrant les années 2020 et 2021.

Ce qui n'avait pas été le cas, entraînant une dissolution, fin décembre 2020, de la Knesset et une quatrième élection législative.

Mercredi 24 Mars 2021

Lu 1150 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.