Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'Union pour la Méditerranée décrypte la participation économique des femmes dans la région Mena


Rédigé par , le Jeudi 24 Février 2022 - Lu 963 fois


L'UpM veut sensibiliser aux droits des femmes (photo: OIT)
L'UpM veut sensibiliser aux droits des femmes (photo: OIT)
MEDITERRANEE. L'Union pour la Méditerranée (UpM) publiera, samedi 5 mars 2022, trois jours avant la Journée internationale des droits des femmes (8 mars) placée sous l'égide de l'Onu, un rapport sur leur participation économique dans la région euro-méditerranéenne.
Par ce document, l'institution basée à Barcelone entend "continuer à sensibiliser aux droits des femmes et fournir des recommandations politiques pour combler l'écart entre les sexes dans la région", précise son communiqué du jeudi 24 février 2022.

Cette première publication du mécanisme intergouvernemental de suivi de l'UpM sur l'égalité des genres, lancé en octobre 2020, montre que l'Europe et la région Moyen-Orient Afrique du Nord (Mena) enregistrent le plus faible taux d'entreprises naissantes appartenant à des femmes avec respectivement 3,4% et 4,1% contre une moyenne mondiale de 5,5%. Le rapport l'attribue à trois facteurs: les difficultés d'accès aux réseaux et soutiens aux entreprises, l'accès limité aux ressources productives et financières, le manque d'opportunité de formations.

En mars 2017, l'UpM indiquait que si les femmes participaient autant que les hommes à la vie publique et au marché du travail, la région Méditerranée verrait son PIB (Produit intérieur brut) augmenter de 25%.

Les femmes passent six fois plus de temps aux tâches non rémunérées que rémunérées

Entre 2012 et 2020, le nombre de femmes présidentes de conseil d'administration a doublé en Europe et le nombre de femmes Pdg a triplé. Des chiffres qui semblent flatteurs, mais qui doivent cependant être relativisés. En effet, moins de 10% de ces postes sont occupés par une femme. Dans la région Mena, en 2019, seulement 4,8% des membres des conseils d'administration des plus grandes entreprises publiques étaient des femmes.

Autre indication, les femmes salariées de la région Mena passent six fois plus de temps sur le travail domestique non rémunéré que sur celui rémunéré. Avant la pandémie, il s'agissait de 3,9 heures par jour en moyenne pour ces activités au foyer (contre 2,6 heures pour les hommes). Ce chiffre est passé en 2020, en pleine période de propagation intensive de la Covid-19 et avec la généralisation du télétravail, à 7,7 heures par jour pour les femmes salariées avec enfants de moins de douze ans (contre 4,5 heures pour les hommes).

En novembre 2021, l'Onudi et l'UpM ont participé à la création du premier Mena Women Business Forum par le Business Club Africa (réseau de 6 000 cadres supérieurs) qui aidera quelque 130 femmes de cette région à créer et à développer leur entreprise.

Lire aussi : L'égalité entre femmes et hommes devrait être atteinte dans ....60 ans




Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info