Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'Union européenne approuve le versement de 150 M€ à la Tunisie et 100 M€ à la Jordanie



            Partager Partager

Pierre Moscovici entend continuer à aider la Tunisie dans la mise en place de son programme de réformes (photo : UE)
Pierre Moscovici entend continuer à aider la Tunisie dans la mise en place de son programme de réformes (photo : UE)
TUNISIE / JORDANIE / UE. Lundi 24 juin 2019, l'Union européenne a adopté le versement de 150 M€ à la Tunisie dans le cadre du deuxième programme d'assistance macrofinancière (AMF) destiné à octroyer des prêts à long terme et à taux réduits contre la mise en oeuvre de mesures stratégiques spécifiques fixées par un protocole d'accord. Proposé par la Commission européenne en février 2016 et approuvé par le Parlement européen et le Conseil européen le 6 juillet 2016, cette AMF porte sur un total de 500 M€ et cette enveloppe représente la deuxième des trois tranches prévues.

"Ce versement démontre que l'Union européenne demeure déterminée à aider la Tunisie et son peuple. Le succès de la mise en œuvre de l'ambitieux programme de réforme auquel est subordonné ce versement témoigne de la détermination de la Tunisie à prendre les mesures nécessaires pour assurer la croissance et soutenir la relance de son économie. L'Union continuera d'appuyer ce processus", commente Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes.

Le premier programme AMF, conclu en juillet 2017 avec la Tunisie, avait porté sur 300 M€ sous forme de prêts.

Lundi 24 juin 2019 également, l'UE a approuvé le versement de 100 M€ d'assistance macro-financière à la Jordanie. Il s'agit de la seconde et dernière tranche du deuxième programme AMF accordé au pays et approuvé en décembre 2016 par le Parlement et le Conseil européen pour un montant de 200 M€. Cette somme est destinée à couvrir ses besoins de financement et à accompagner la mise en oeuvre de son programme de réformes structurelles.

"La Jordanie est profondément touchée par les événements en Syrie et ce, depuis le début de la crise en 2011. L'aide versée aujourd'hui témoigne de la détermination de l'UE à continuer à soutenir la Jordanie en ces temps difficiles, sur le plan politique aussi bien que financier. Le signal ainsi adressé par la Jordanie est important et encourageant, car il montre qu'elle intensifie ses efforts pour mener à bien des réformes économiques en étroite coopération avec la communauté internationale. Je me réjouis de poursuivre le travail que nous avons entamé avec les autorités jordaniennes sur leur programme de réformes et sur la stabilisation et le renforcement de l'économie de ce pays dans l'intérêt de l'ensemble de sa population", souligne Pierre Moscovici.


Lundi 24 Juin 2019

Lu 612 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.