Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Union européenne a bien dépensé son argent en Tunisie mais l'a mal géré




L'union européenne a beaucoup aidé la Tunisie dans sa transition démocratique et économique (photo : F.Dubessy)
L'union européenne a beaucoup aidé la Tunisie dans sa transition démocratique et économique (photo : F.Dubessy)
TUNISIE / EUROPE. Selon un rapport spécial de la Cour des comptes européenne, "l'aide de l'UE en faveur de la Tunisie a généralement été bien dépensée, mais il convient de remédier aux faiblesses affectant la gestion".

La Cour étudiait les différentes aides accordées au pays - appui budgétaire, prêts d'assistance macrofinancière et financement de projets indépendants - depuis la révolution de janvier 2011 pour favoriser la transition démocratique et sa stabilité économique. Entre 2011 et 2015, la Tunisie a ainsi reçu 1,3 mrd€ de l'Union européenne.

Ces injections d'argent ont bien tenu leur rôle, la Cour constatant que "la Tunisie a beaucoup progressé vers la démocratie dans le cadre d'une transition qui s'est opérée au cours d'une période d'incertitude caractérisée par une instabilité politique, des troubles sociaux et des attaques terroristes".

Manque de programmation conjointe avec les Etats membres

L'institution basée au Luxembourg critique cependant l'éparpillement de la Commission européenne qui "a voulu s'occuper d'un trop grand nombre de domaines, ce qui a eu pour effet d'atténuer l'impact potentiel de son aide et de rendre ses nombreuses activités difficiles à gérer. Bien que la coordination ait été bien assurée avec les grands donateurs, ainsi qu'au sein des institutions de l'UE et de leurs services, il n'y a pas eu de programmation conjointe avec les Etats membres", précise la Cour des comptes européenne.

Elle pointe également le manque d'évaluation "dépenses publiques et responsabilité financière" depuis 2010. En précisant que ceci "pourrait pourtant constituer un indicateur fiable de l'état d'avancement réel des réformes dans les secteurs des finances publiques". Tout en reconnaissant que "les autorités tunisiennes ont mis en place des réformes importantes, mais à un rythme très lent".

Dans ses conclusions, le document de soixante-deux pages préconise que "le Service européen pour l'action extérieure et la Commission renforce la programmation et le ciblage de l'aide. La Commission devrait revoir les modalités de mise en œuvre des programmes d'appui budgétaire. Elle devrait également améliorer la planification des projets en définissant des objectifs clairs et des indicateurs réalistes pour le suivi de la performance".

Lire le rapport spécial de la Cour des comptes européennes sur "l'aide de l'UE en faveur de la Tunisie"


Eric Apim


Mercredi 29 Mars 2017



Lu 1462 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 09:55 La Palestine va présider le G77 à l'Onu

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA