Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'Union Africaine tente de déminer le dossier du Sahara occidental


Rédigé par Arthur Maffren le Lundi 2 Juillet 2018 | Lu 3566 commentaire(s)


La Minurso s'interpose entre le Maroc et le Front Polisario. (photo : Onu - Martine Perret)
La Minurso s'interpose entre le Maroc et le Front Polisario. (photo : Onu - Martine Perret)
SAHARA OCCIDENTAL. Le 31eme sommet de l’Union africaine met en place un « mécanisme africain » pour tenter de trouver une solution au conflit du Sahara occidental. Un quartet de chefs d’États composé du tchadien Moussa Faki Mahamat, du rwandais Paul Kagame, du guinéen Alpha Condé et de l’égyptien Abdel Fattah al-Sissi vont assister les Nations Unis pour essayer de régler le différent qui oppose le Maroc à la République arabe sahraouie démocratique (RASD), soutenue par l'Algérie.
 
Une quasi mission impossible concernant un conflit qui dure depuis quarante ans. L'ONU n'a jamais reconnu la souveraineté du Maroc sur cette région de 266 000 km². Le Front Polisario, bras armé de la RSSD, réclame un référendum d'autodétermination que le Maroc lui refuse. En acceptant la formation du quartet, le Maroc fait un pas important car il refusait jusqu'à présent la médiation de l'UA.  

Depuis 1991, la Minurso (mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental) tente sans succès de remplir sa mission. Cette force de paix de près de 500 hommes surveille le cessez-le-feu entre le Front Polisario et le Maroc.










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook