Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'UNRWA va devoir renoncer à plusieurs programmes en faveur des réfugiés palestiniens


Il manque 250 M$ à l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens pour boucler l'année 2018. La contribution des États-Unis est passée en un an de 360 M$ à 60 M$. L'UNRWA va devoir renoncer à des programmes.



526 000 garçons et filles vont être privés d'école (photo : UNRWA/Shareef Sarhan)
526 000 garçons et filles vont être privés d'école (photo : UNRWA/Shareef Sarhan)

PALESTINE. Dans une déclaration, lundi 25 juin 2018 à New York lors de la troisième conférence des donateurs, Pierre Krähenbühl, a de nouveau lancé un cri d’alarme parlant de " situation catastrophique." Son organisation "n’a pas les ressources pour assurer l’ouverture des écoles en août " indique le Commissaire général de l’UNRWA, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens. Et de poursuivre, " en l’absence de nouveaux financements significatifs, nous devrons commencer à prendre des mesures difficiles en juillet qui auront un impact sur le niveau des services ainsi que sur notre personnel."

L’UNRWA devrait ainsi réduire certains programmes (éducation et santé) qui bénéficient à 5,4 millions de réfugiés palestiniens, principalement à Gaza, et différer le paiement des salaires à ses employés.

A l’origine de ces problèmes financiers, figure en premier lieu, le désengagement des États-Unis dont la contribution – la principale - pour le fonctionnement est passée en 2018 de 60 M$ contre 360 M$ en 2017. Le gouvernement américain estime l’organisation trop proche des Palestiniens voire même anti-israélienne et exige une réforme de l’UNRWA mais aussi le retour des Palestiniens à la table des négociations avec Israël. Deux conditions pour revenir sur sa décision de réduction drastique du financement. En juin 2017, le gouvernement israélien a carrément demandé la dissolution de l'UNRWA la jugeant "inutile et hostile à Israël."


700 écoles pourraient fermer

Le Commissaire général de l'UNRWA ne peux plus financer toutes ses actions (photo : Onu)
Le Commissaire général de l'UNRWA ne peux plus financer toutes ses actions (photo : Onu)

A cause du retrait significatif américain, le financement de base de l’institution onusienne a ainsi chuté de 32 % et le financement d’urgence de 75 %.

Le paiement anticipé de cotisations de la part de vingt-cinq partenaires de l’UNRWA, en début d’année 2018, ne suffisent pas à redresser la trésorerie malgré le supplément de 200 M$ récoltés entre mars et mai grâce notamment à des dons du Qatar, de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (50 M$ chacun). La Turquie, le Japon, le Canada et la Norvège ont même augmenté leur cotisation d’environ 10 M$ chacun. "Grâce à ces efforts collectifs, nous avons pu assurer l’année scolaire au cours du premier semestre 2018. Soyons honnêtes, quelques personnes pensaient que ce ne serait pas possible", indique le chef de l’UNRWA.

Reste que la conférence des donateurs du 25 juin 2018 n'a pas permis de régler le problème. Selon Pierre Krähenbühl, "
il manque 250 M$ pour pouvoir préserver l’aide d’urgence aux réfugiés palestiniens au second semestre (…) Le risque pèse sur la nourriture à fournir pour un million de réfugiés dans la bande de Gaza. Également, sur le soutien psycho-social aux personnes, en particulier les étudiants à Gaza, aussi bien que sur la nourriture, l’argent contre le travail et une aide essentielle aux 100 000 personnes en Cisjordanie. Nos services vont être affectés, y compris pour l’éducation de 526 000 garçons et filles.
" Le Commissaire évalue à 700 les écoles qui devront fermer leurs portes.

Créée en 1949, après la première guerre israélo-arabe de 1948, l'UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East) est un programme des Nations unies qui intervient dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie pour aider les réfugiés palestiniens.





Mardi 26 Juin 2018



Lu 921 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.
















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA