Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'UE28 et la zone euro enregistrent une baisse du déficit public et de la dette publique.



            Partager Partager

Malte affiche le second meilleur excédent de l'UE28 (photo : F.Dubessy)
Malte affiche le second meilleur excédent de l'UE28 (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. Selon les premières données d'Eurostat, communiquées mardi 23 avril 2019, le déficit et la dette de la zone euro et des vingt-huit pays de l'Union européenne (UE28) se trouvent en baisse en 2018 par rapport à 2017.

Le déficit public de la zone euro atteint les 0,5% du Produit intérieur brut (PIB) contre 1% sur l'exercice précédent (0,6% contre 1% pour l'UE28). Dans le même temps, le ratio de la dette publique sur le PIB s'établit à 85,1% contre 87,1% à la fin de l'année 2017 (80% contre 81,7% pour l'UE28). 

Parmi les Etats-membres de l'Europe du Sud, seuls Malte (+2%, deuxième de l'UE28 derrière le Luxembourg et ses +2,4%), la Grèce (+1,1%) et la Croatie (+0,2%) ont affiché un excédent public. A contrario, seul un pays de l'Europe du Sud accuse un déficit supérieur à 3%, Chypre avec -4,8%.
Le Sud se distingue par des ratios de dette publique supérieurs à 60% du PIB. C'est le cas de la Grèce (181,1%), l'Italie (132,2%), le Portugal (121,5%), Chypre (102,5%), la France (98,4%) et l'Espagne (97,1%). Seule la Belgique (102%) vient s'immiscer au sein de ces pays méditerranéens qui occupent les premières places dans l'UE28 sur ce segment.

L'agence statistique de l'Union européenne précise qu' "en 2018, les dépenses publiques dans la zone euro ont représenté 46,8% du PIB et les recettes publiques 46,3%. Dans l’UE28, elles ont été respectivement de 45,6% et 45,0% du PIB. Entre 2017 et 2018, le ratio des dépenses publiques a baissé dans les deux zones, tandis que le ratio des recettes publiques a augmenté".

 

 

2015

2016

2017

2018

Zone euro (ZE19)

 

 

 

 

 

PIB prix du marché (pm)

(millions euro)

10 534 687

10 833 251

11 211 887

11 581 157

Déficit public (-) / excédent (+)

(millions euro)

-215 175

-168 378

-110 545

-60 543

 

(% du PIB)

-2,0

-1,6

-1,0

-0,5

Dépenses publiques

(% du PIB)

48,3

47,5

47,0

46,8

Recettes publiques

(% du PIB)

46,2

46,0

46,1

46,3

Dette publique

(millions euro)

9 489 192

9 666 144

9 760 551

9 859 513

 

(% du PIB)

90,1

89,2

87,1

85,1

UE28

 

 

 

 

 

PIB prix du marché (pm)

(millions euro)

14 828 642

14 963 854

15 389 134

15 884 249

Déficit public (-) / excédent (+)

(millions euro)

-346 320

-248 752

-154 012

-99 201

 

(% du PIB)

-2,3

-1,7

-1,0

-0,6

Dépenses publiques

(% du PIB)

46,9

46,2

45,8

45,6

Recettes publiques

(% du PIB)

44,6

44,6

44,8

45,0

Dette publique

(millions euro)

12 540 668

12 478 497

12 579 778

12 715 249

 

(% du PIB)

84,6

83,4

81,7

80,0




Mardi 23 Avril 2019

Lu 1273 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.