Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'UE veut approfondir ses relations avec l'Algérie



            Partager Partager

La réunion du Conseil d'association UE-Algérie s'est déroulée en visioconférence (photo : Conseil de l'UE)
La réunion du Conseil d'association UE-Algérie s'est déroulée en visioconférence (photo : Conseil de l'UE)
ALGÉRIE / UE. A l'issue d'une réunion en visioconférence des membres du Conseil d'association UE-Algérie, lundi 7 décembre 2020, Josep Borrell a indiqué que l'Algérie "est un partenaire très important pour l'Europe, de par sa proximité et sa taille, de par son rôle dans la région et sur le continent africain, mais également et surtout de par les liens étroits qui nous unissent depuis longtemps."

Le Haut représentant de l'Union européenne a exprimé le souhait de l'UE d'"approfondir les relations afin d'atteindre leur plein potentiel pour que nous ressortions avec un partenariat vraiment renforcé."

L'Algérie a signé en 2002 un accord d'association avec l'UE qui est entré en vigueur en 2005. Il prévoyait l'établissement d'une zone de libre échange (ZLE) en 2017, une date décalée au 1er septembre 2020 avant que le président algérien Abdelmadjid Tebboune en demande le report. Alger entend revoir l'accord.

L'UE entend continuer à soutenir la diversification de l'économie algérienne. "L'amélioration du climat des affaires est clé pour pouvoir faciliter des investissements producteurs d'emplois. Dans ce contexte, il est important que les échanges commerciaux se fassent dans le respect de l'Accord d'association, cadre qui offre la prévisibilité et la stabilité nécessaire. La Commission européenne a transmis récemment une proposition visant à résoudre le différend en la matière et l'UE espère trouver très prochainement un accord dans le cadre de l'article 100 de l'Accord d'association", précise le texte final.

L'article 100 encadre les modalités de règlement des différends entre l'UE et l'Algérie. Ils reposent notamment sur une balance commerciale en défaveur de l'Algérie et le démantèlement des derniers droits de douane par les autorités algériennes. Elles entendent réviser le calendrier de ce démantèlement tarifaire. L'Algérie devrait adhérer, début 2021, à la zone de libre-échange africaine (Zleca) créée en 2018 et qui regroupe cinquante-trois pays et 1,2 milliard d'habitants.

Les crises dans la région évoquées

Plusieurs dossiers ont été abordés au cours de ces échanges du Conseil d'association : gouvernance et droits de l'homme, coopération économique et échanges commerciaux, environnement, énergie et migration. "La relation bilatérale est fondée sur le respect mutuel ainsi que sur la reconnaissance et le respect des valeurs universelles et des engagements internationaux ayant trait à l'Etat de droit et au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales", a rappelé l'UE dans un communiqué du Conseil de l'Union européenne.

Les crises libyennes et maliennes, le Processus de paix au Moyen-Orient et la question du Sahara occidental ainsi que la coopération régionale et la prévention comme la lutte contre le terrorisme et la radicalisation se trouvaient également à l'ordre du jour des discussions entre Josep Borrell et Sabri Boukadoum, ministre algérien des Affaires étrangères. "Les relations de l'UE avec l'Algérie sont vitales. L'Algérie est la porte de l'Afrique, l'Algérie est aussi un facteur de stabilité dans la région et elle aussi un marché de 45 millions d'habitants", a rappelé le chef de la diplomatie algérienne.

Eric Apim
Mardi 8 Décembre 2020

Lu 1286 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Communication


Econostrum.info envisage un partenariat éditorial, un rapprochement avec un autre média, ou l'entrée dans son capital de nouveaux actionnaires.

Si vous êtes intéressés, merci de nous joindre au 06 29 89 55 56.

La direction d'Econostrum.info





RÉFLEXION

La relance du secteur touristique méditerranéen offre l'occasion de s’engager vers un tourisme durable

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.