Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'UE va débloquer un don de 25 M€ pour accompagner l'innovation en Tunisie


Rédigé par Frédéric Dubessy, à TUNIS le Jeudi 28 Juin 2018 | Lu 1672 commentaire(s)


Vladimir Rojanski annonce un don de 25 M€ de l'UE en faveur de l'innovation en Tunisie (photo : F.Dubessy)
Vladimir Rojanski annonce un don de 25 M€ de l'UE en faveur de l'innovation en Tunisie (photo : F.Dubessy)
TUNISIE / UNION EUROPÉENNE. "L'UE va développer un programme d'appui pour l'innovation en Tunisie. Il s'agira du premier programme d'ampleur dans ce pays concernant tout l'écosystème." Dévoilée par Vladimir Rojanski, mercredi 27 juin 2018 à l'occasion du "Business innovation day" du programme The Next Society qui se tenait à Tunis, cette annonce est venue conclure une journée de débat consacrée principalement aux start-up.

L'attaché de coopération "Secteur privé et développement économique" de la délégation de l'Union européenne en Tunisie explique que l'UE veut ainsi "répondre au problème de chômage des jeunes tout en continuant à créer un tissu d'entreprise innovantes dans le pays."

"C'est le rôle des bailleurs d'accompagner la structuration de cet écosystème encore jeune et qui manque de moyens", poursuit Vladimir Rojanski,  "nous développons beaucoup de lignes de crédit pour les entreprises classiques mais pas pour les start-up", dont il évalue le nombre à 500 en Tunisie. L'Union européenne compte également monter un micro-fonds qui pourrait financer de 200 à 500 start-up et voudrait ainsi "soutenir l'essaimage dans les régions intérieures et pas uniquement dans le Grand Tunis, Sousse ou Sfax comme actuellement", souligne-t-il.

Du capital-risque bientôt dans les start-up tunisienne

Le représentant de l'Union européenne précise que le programme d'appui sera financé sous forme d'un don entrant dans le cadre de l'enveloppe générale de 300 M€ que l'UE fournit à la Tunisie. Le pays qui bénéficie le plus de l'appui de la politique de voisinage mise en place par Bruxelles pour favoriser la transition démocratique et la résilience économique.

"Il s'agira d'une somme de 25 M€ sur cinq ans car il faut la capacité à l'absorber", indique Vladimir Rojanski à econostrum.info. Il précise également que tout sera mis en oeuvre début 2019. "Un appel à propositions sera lancé dans le courant du premier semestre 2019 avec une mise en concurrence sur des projets innovants. Le financement des dossiers retenus atteindra 15 M€ dans un premier temps", détaille-t-il. "L'appel s'adressera aux grandes comme aux petites entreprises mais pourra aussi concerner un partenariat public-privé ou un rapprochement entre des universités, des écoles de commerce et des entreprises", ajoute-t-il.

Les 10 M€ restants sur le don évoqué se positionneront sur des mécanismes de financement. "Nous travaillons avec plusieurs bailleurs internationaux comme, par exemple, la Banque européenne d'investissement, Proparco, l'AFD, le KfW... Ils complèteront notre don sous forme de capital investissement, donc avec une prise de participation dans les start-up pour le pré-amorçage ou l'amorçage. Nous voulons aussi impliquer la diaspora tunisienne en Europe dans ce processus", confie Vladimir Rojanski.