Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'UE va consacrer 4,8 mrds€ pour financer la sécurité de l'Europe


Rédigé par le Mercredi 13 Juin 2018 | Lu 1519 commentaire(s)


Europol va bénéficier de plus de fonds (photo : Europol)
Europol va bénéficier de plus de fonds (photo : Europol)
UNION EUROPÉENNE. La Commission européenne propose, mercredi 13 juin 2018, de porter de 3,5 mrds€ à 4,8 mrds€ l'enveloppe allouée à la sécurité du prochain budget long terme de l'Union européenne (2021-2027).

"Alors que les menaces ne cessent de se complexifier et de s'internationaliser, les fonds de l'UE peuvent contribuer à construire une Union résiliente face aux futurs défis en matière de sécurité et plus à même de réagir aux situations d'urgence", précise un communiqué de la Commission européenne. Cette somme de 4,8 mrds€ va se répartir entre 2,5 mrds€ destinés à renforcer le Fonds pour la sécurité intérieure (FSI), 1,2 mrd€ pour le déclassement sûr des activités nucléaires de plusieurs Etats membres (notamment la Bulgarie et la Slovaquie), et 1,1 mrd€ consacré aux agences de l'UE dans le domaine de la sécurité comme l'Agence de l'Union européenne pour la coopération des services répressifs (Europol), l'Agence de l'Union européenne pour la formation des services répressifs (Cepol) et l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).

"Se sentir en sécurité chez soi ou en marchant dans la rue est l'un des droits humains les plus fondamentaux. Les Européens attendent de leurs gouvernements et de l'Union qu'ils assurent leur sécurité. Un financement plus souple en matière de sécurité, adapté aux besoins spécifiques des États membres, permettra de mieux protéger les Européens, ainsi qu'ils sont en droit de l'attendre",  commente Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne.

Le FSI poursuivra ainsi trois nouveaux objectifs : l'accroissement de l'échange d'informations entre les autorités répressives de l'UE, l'intensification des opérations transfrontalières conjointes, le renforcement des capacités à prévenir et à combattre la criminalité, et à lutter contre la radicalisation.

Pour Julian King, commissaire européen chargé de l'union de la sécurité, "face aux menaces multidimensionnelles, transfrontières et en évolution constante que font peser les terroristes et les criminels sur notre sécurité, nous devons bâtir une réponse solide qui ne fasse pas double emploi avec les efforts fournis par les États membres, mais qui les complète en établissant des liens tant à l'intérieur de l'Union européenne qu'au-delà. La proposition présentée aujourd'hui visant à renforcer considérablement le Fonds pour la sécurité intérieure apporte précisément cela: une Europe plus résiliente comme fondement d'une union de la sécurité réelle et effective."