Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'UE va aider les agriculteurs touchés par les conséquences de la guerre en Ukraine


Rédigé par Eric Apim, le Lundi 23 Mai 2022 - Lu 887 fois

Face aux hausses des coûts des intrants, la Commission européenne va permettre aux États membres de consacrer 5% du Feader aux agriculteurs et aux Pme du secteur. English version


La hausse du coût des intrants pour les agriculteurs va être en partie comblée par le Feader (photo: F.Dubessy)
La hausse du coût des intrants pour les agriculteurs va être en partie comblée par le Feader (photo: F.Dubessy)
UE. Les acteurs européens du monde de l'agriculture sont confrontés à une hausse des prix de l'énergie, des engrais, des aliments pour animaux depuis le début de la guerre en Ukraine. Cette flambée des coûts des intrants entraîne des problèmes de liquidités et de trésoreries, principalement chez les agriculteurs et les petites entreprises rurales actives dans la transformation, la commercialisation ou le développement de produits agricoles.

Face à ce constat, la Commission européenne a proposé, vendredi 20 mai 2022, une mesure exceptionnelle pour permettre aux États membres de "verser un montant forfaitaire unique aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires touchés par des augmentations significatives des coûts des intrants", comme l'indique un communiqué de l'institution. "En s'attaquant directement à ces problèmes de trésorerie et en les aidant à se maintenir à flot, le soutien permettra de remédier aux perturbations du marché et, partant, de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale", poursuit le texte.

Ce dispositif s'appuie sur le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), instrument de financement de la politique agricole commune (PAC). Concrètement, il prévoit de donner l'initiative aux États membres de décider d'utiliser les fonds disponibles jusqu'à concurrence de 5% de leur budget Feader pour la période 2021-2022 pour l'aide directe au revenu des agriculteurs et des Pme concernés. Ils devront présenter une modification de leur(s) programme(s) de développement durable introduisant cette nouvelle mesure.

De 15 000 à 100 000 € d'aides

Le budget global consacré à ce nouveau dispositif pourra atteindre jusqu'à 1,4 mrd€. Il sera "destiné aux bénéficiaires les plus touchés par la crise actuelle, ceux qui favorisent l'économie circulaire, la gestion des nutriments, l'utilisation efficace des ressources ou des méthodes de production respectueuses de l'environnement et du climat", précise la Commission européenne. Ils pourront recevoir jusqu'à 15 000€ (agriculteurs) et 100 000€ (Pme). Ces sommes leur seront versées au plus tard le 15 octobre 2023.

"Les agriculteurs, avec le soutien de la politique agricole commune, continuent de prouver sans relâche leur valeur en produisant des denrées alimentaires dans des conditions difficiles. Après la pandémie de Covid-19, ils sont aujourd'hui durement touchés par les conséquences de l'invasion russe de l'Ukraine. La survie de certains d'entre eux est en jeu. Grâce à cette mesure, la dernière en date d'une série de mesures prises dans le cadre de la PAC, nous les soutenons afin qu'ils puissent continuer à produire les denrées alimentaires dont le monde a besoin, à s'occuper de leurs terres et à pourvoir aux besoins de leur famille", souligne Janusz Wojciechowski, Commissaire européen à l'agriculture.

L'Union européenne a adopté, le 23 mars 2022, un train de mesures d'aide en faveur des agriculteurs - révélé dans une communication titrée "Préserver la sécurité alimentaire et renforcer la résilience des systèmes alimentaires" - pour un total de 500 M€.

Le 10 mai 2022, la Commission européenne a déjà approuvé une aide d'État de 400 M€ aux exploitations agricoles et piscicoles d'élevage françaises impactées par la crise géopolitique causée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et des sanctions liées.

Pour les mêmes raisons, voici quelques jours, elle a également autorisé l'État italien à soutenir, à hauteur de 1,2 mrd€ les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture, de la pêche et de l'aquaculture.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info