Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'UE estime à 500 mrds€ les investissements nécessaires dans le nucléaire d'ici à 2050


Rédigé par Eric Apim, le Lundi 10 Janvier 2022 - Lu 537 fois


Le nucléaire est-il vert ? L'UE va trancher (photo: EDF)
Le nucléaire est-il vert ? L'UE va trancher (photo: EDF)
UE. Dans un entretien accordé au quotidien français le Journal du Dimanche (JDD), publié dimanche 9 janvier 2022, Thierry Breton indique que l'UE doit investir massivement dans de nouvelles génération de centrales nucléaires. Le commissaire européen au marché intérieur estime qu'il faudra consacrer une enveloppe de plus de 500 mrds€ d'ici à 2050 dont 50 mrds€ pour les installations déjà existantes avant 2030.

"La transition écologique entraînera une révolution industrielle d'une ampleur inédite. Ainsi qu'une course aux capitaux entre les diverses sources énergétiques - les énergies renouvelables devront par exemple à elles seules mobiliser 65 mrds€ d'investissements par an. Et il faudra ajouter à cela 45 mrds€ d'investissements annuels pour se doter d'infrastructures de réseaux supplémentaires", précise Thierry Breton.

Le 31 décembre 2021, la Commission européenne a dévoilé une proposition controversée de labellisation verte pour les centrales nucléaires et à gaz. Ceci offrirait un sésame à cette énergie pour entrer dans la "taxonomie". Ce système de classification européen des activités économiques ouvre le droit aux investissements à bénéficier de meilleures conditions de financement au nom d'une contribution positive à la préservation de l'environnement dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Le texte se trouve désormais entre les mains des États membres qui doivent donner leur avis, et leurs éventuels amendements, avant que le Parlement européen ne se prononce par un vote.

La France, qui préside depuis le 1er janvier 2022 le Conseil de l'Union européenne et veut relancer sa filière nucléaire, et plusieurs pays de l'Europe centrale (Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie notamment car elles entendent remplacer le charbon par le nucléaire) soutiennent cette démarche. L'Allemagne et la Belgique (qui démantèle ses installations atomiques) sont beaucoup plus réticentes. En juillet 2021, quatre-sept eurodéputés avaient plaidé dans une lettre adressée à la Commission européenne pour la construction de nouvelles centrales nucléaires. Le statut du nucléaire continue de faire débat.

26% de l'électricité produite en Europe est d'origine nucléaire

Le projet n'entend cependant pas accorder ce label à toutes les centrales nucléaires et prévoit donc des garde-fous. Toute nouvelle installation pour être exigible devra disposer d'"un plan, de fonds et d'un site pour éliminer en toute sécurité les déchets radioactifs" et tout dossier devra avoir obtenu son permis de construire "avant 2045". De même, le label vert ne sera décerné qu'aux centrales à gaz justifiant d'émissions de CO2 inférieures à 100 g par kWh, à l'exception de celles obtenant leur permis de construire avant le 31 décembre 2030 qui pourront émettre 270 g des CO2 par kWh pendant quelques temps, avant d'afficher les 100 g.

L'Union européenne, troisième plus gros consommateur d'énergie au monde derrière la Chine et les Etats-Unis, a un objectif de réduction de 55% de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 et de neutralité carbone en 2050. "Inclure le nucléaire dans la taxonomie est donc crucial pour permettre à la filière d'attirer tous les capitaux dont elle aura besoin", souligne Thierry Breton dans le JDD.

Aujourd'hui, 26% de l'électricité produite dans l'UE est d'origine nucléaire. Selon Thierry Breton ce chiffre devrait atteindre "au moins 15%" du mix énergétique en 2050. L'exécutif européen a fixé, le 14 juillet 2021, à 40% le ratio des énergies propres dans le mix énergétique de l'UE d'ici à 2030.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info