Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Onu souligne l'implication des parties libyennes dans le cessez-le-feu



            Partager Partager

La réunion s'est déroulée à Ghadamès en Libye sous la houlette de Stephanie Williams, représentante spéciale par intérim pour la Libye du Secrétaire général de l'Onu (photo : Manul)
La réunion s'est déroulée à Ghadamès en Libye sous la houlette de Stephanie Williams, représentante spéciale par intérim pour la Libye du Secrétaire général de l'Onu (photo : Manul)
LIBYE. Réunis du 2 au 4 novembre 2020 à Ghadamès (Ouest de la Libye) pour une commission militaire mixte, les différentes parties libyennes ont avancé sur la préparation de l'avenir de la Libye, après la guerre civile.

Menées sous l'égide de l'Onu, les discussions ont principalement porté sur les modalités de mise-en-œuvre du cessez-le-feu signé vendredi 23 octobre 2020 à Genève. "Nous pouvons voir les avantages, les fruits du travail de la Commission militaire mixte sur le terrain ici en Libye", se réjouit Stephanie Williams, représentante spéciale par intérim du secrétaire général des Nations unies pour la Libye. Dirigeant également la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul), elle se félicite, dans un communiqué paru mercredi 4 novembre 2020, de l'"échange continu de détenus depuis la signature de l'accord de cessez-le-feu".

Ce quatrième round de négociations entamées en février 2020 a permis de constater que toutes les installations pétrolières fonctionnent, tout comme la production de pétrole. Selon la National Oil Corporation (NOC), la production journalière atteint les 800 000 barils/jour. " Nous travaillons à la reprise des vols pour permettre aux habitants du sud d'avoir une connexion avec d'autres villes de Libye", précise Stephanie Williams.

La prochaine réunion se déroulera le 9 novembre 2020 à Tunis et consistera en des pourparlers politiques dans le cadre du Forum de dialogue politique inter-libyen. "Nous devrons travailler avec les soixante-quinze participants (du Forum) sur une feuille de route politique tournée vers l'avenir avec comme objectifs clés la programmation des élections nationales", commente Stephanie Williams. Et d'ajouter, "ce que nous demandons, c'est que la classe politique (libyenne) atteigne le niveau de responsabilité que nous avons vu présentement au sein de la Commission militaire mixte (...) Nous savons que des jeux se jouent maintenant, nous voyons les manoeuvres tout autour de nous de ce que nous appelons le parti du 'statu quo'. Cela ne fonctionnera pas."

Jeudi 5 Novembre 2020

Lu 989 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






RÉFLEXION

"L'unité et le rassemblement des Méditerranéens sont plus que jamais nécessaires"

Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.