Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'Onu reconduit pour un an sa mission en Libye


Rédigé par , le Vendredi 13 Septembre 2019 - Lu 1712 fois


Ghassan Salamé, représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, ne croit pas à une solution militaire en Libye (photo : Onu/Eskinder Debebe)
Ghassan Salamé, représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, ne croit pas à une solution militaire en Libye (photo : Onu/Eskinder Debebe)
LIBYE. Le Conseil de sécurité de l'Onu a décidé, jeudi 12 septembre 2019, de reconduire d'un an le mandat de la mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) créée à la suite de la guerre civile dans ce pays en 2011.

Cette résolution 2486 va permettre de proroger jusqu'au 15 septembre 2020 cette mission destinée à "faciliter le processus de transition dans ce pays, dont la capitale, Tripoli, continue d'être le théâtre de combats entre les forces du gouvernement d'entente nationale de M.Faiez al-Serraj et celles de l'Armée nationale libyenne (ANL) du général Khalifa Belqasim Haftar", précise un communiqué du Conseil de sécurité.

Basée à Tunis, dirigée par Ghassan Salamé et dépendante du Département des affaires politiques des Nations Unies, la Manul va voir son mandat adapté avec la notion d'"appui modulable"; Ceci lui permettra de mieux répondre à "toute forme de trêve ou de cessation des hostilités qui serait convenue entre les parties". 

Le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire général d'évaluer "les mesures à prendre pour parvenir à un cessez-le-feu durable", mais aussi " le rôle que pourrait jouer la Manul dans la fourniture d’un appui modulable concernant le cessez-le feu et ce qui devrait être fait pour relancer le processus politique".  Il lui demande également de rendre compte dans ses rapports périodiques des " progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs". 

Le Conseil de sécurité demande à tous les Etats membres de "ne pas intervenir dans le conflit et de ne prendre aucune mesure susceptible d'aggraver le conflit". Début septembre 2019, Ghassan Salamé a qualifié toute solution militaire à "tout simplement une chimère".

Selon l'Onu, les combats autour de Tripoli engagés depuis le 4 avril 2019 ont causé plus de 100 morts et 300 blessés parmi les civils et forcé 120 000 autres à quitter leur foyer. Les Nations Unies indiquent que "le conflit est exploité par des groupes terroristes et par des groupes extrémistes violents".




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info