Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



L'Ocemo passe de 10 à 2 salariés



            Partager Partager

L'Ocemo passe de 10 à 2 salariés
MARSEILLE. Créé en 2011 à Marseille, l’Office de Coopération Economique pour la Méditerranée et l’Orient (OCEMO) assume trois missions : fédérer les acteurs de la coopération économique, diffuser l'innovation auprès de son réseau, favoriser les échanges. À mi-chemin entre le cabinet de conseil et l'opérateur, l'association regroupe une trentaine de membres. Elle est essentiellement financée par la Caisse des Dépôts, mais aussi par les collectivités ( région PACA, ville de Marseille, Chambre de Commerce).
 
Or les collectivités ont réduit le montant de leurs subventions en 2016 alors que la convention passée avec la CDC s'achève fin 2017. L'Ocemo vit actuellement une difficile phase de transition et a dû prendre des mesures draconiennes pour assurer sa survie en 2017. L'association a décidé en assemblée générale de passer de 10 à 2 équivalents temps pleins.
 
Co-président de l'Ocemo, Philippe de Fontaine Vive considère pourtant cette AG comme positive. « Nos financeurs et nos membres estiment que nous rendons un vrai service à la collectivité et nous donnent mandat d'ici la prochaine AG du printemps 2017 de réfléchir à un nouveau positionnement. Nous allons travailler avec nos financeurs pour définir ce qu'ils attendent de nous, faire des propositions concrètes, les chiffrer. Il faut rebâtir, changer de projet. Tout cela sera présenté au printemps et nous verrons alors si nous obtenons les financements qui nous permettent de poursuivre notre activité. Il s'agira d'un test concret pour évaluer quelle est la stratégie des collectivités de la région concernant la coopération en Méditerranée ».
 
Dans tous les cas de figure, Philippe de Fontaine Vive confirme que l'Ocemo ne financera plus la Semaine économique de la Méditerranée. « Nous en assumerons peut-être de nouveau l'organisation, mais simplement en tant que prestataire de services ».
 
Le directeur de l'Ocemo, Pierre Massis, ne communique pas le budget 2017 de l'association (1 million d'euros en 2016) en raison de la « phase de licenciements économiques que traverse l'Ocemo actuellement. Nous allons vivre en 2017 une période de transition qui nous permettra de présenter un projet à nos partenaires ».

Gérard Tur

Jeudi 3 Novembre 2016

Lu 1193 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss