Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'OMT table sur 500 millions de touristes en Méditerranée en 2030


Les recettes touristiques en Méditerranée ont atteint en 2011 les 190 mrds €, soit 26% du total des recettes mondiales. Le tourisme se positionne comme le principal pilier des économies méditerranéennes d'où le fort impact sur ce secteur suite aux événements politiques de 2011 qui ne devrait être que passager.


            Partager Partager

les marché émergents à l'instar de la Tunisie connaitront les plus fortes croissances (Photo Nadia Chahed)
les marché émergents à l'instar de la Tunisie connaitront les plus fortes croissances (Photo Nadia Chahed)
MÉDITERRANÉE. Le bassin méditerranéen reste la première destination touristique dans le monde. En 2011, le nombre d'arrivées internationales a atteint les 306 millions soit environ le tiers des arrivées dans le monde (980 millions) selon Fréderic Pierret, directeur exécutif de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui s'exprimait lors de la 6ème conférence internationale de gestion des destinations (16 et 17 avril 2012 à Djerba).

Les recettes du secteur ont atteint en 2011 les 190 mrds €, soit 26% du total des recettes mondiales. Par ailleurs, le tourisme se positionne comme le principal pilier des économies méditerranéennes. Entre 1995 et 2010, les arrivées internationales en Méditerranée ont marqué une croissance annuelle moyenne de 3,7% avec une prédominance de la clientèle européenne (81%) suivie par celles du Moyen-Orient (6%), d'Amérique (6%), d'Asie et du Pacifique (5%) et d'Afrique ( 2%).

C'est la France qui occupe la première place des destinations méditerranéennes ( 79 millions d'entrées), elle est suivie par l'Espagne (57 millions), l'Italie (46 millions), la Turquie (29 millions) et la Grèce (16 millions).

A relever par ailleurs que les destinations émergentes de l'est de la Méditerranée, d'Afrique du nord et du Moyen-Orient sont celles qui connaissent les augmentations les plus significatives en termes d'arrivées internationales avec une croissance annuelle moyenne de 9%.

Les évènements politiques survenus dans certains pays d'Afrique du nord et du Moyen-Orient ont fortement impacté l'activité touristique dans ces régions qui ont respectivement enregistré un recul de 10% et de 31%.
 

Des défis à relever et des opportunités à saisir

Le tourisme méditerranéen doit adapter ses produits et sa stratégie (photo F.Dubessy)
Le tourisme méditerranéen doit adapter ses produits et sa stratégie (photo F.Dubessy)
L’OMT s’attend, toutefois, à une forte reprise du secteur et prévoit que le nombre d’entrées dans les pays méditerranéens atteigne en 2030 quelque 500 millions. Ce sont les destinations émergentes qui connaîtraient les croissances les plus soutenues, ainsi, les pays d’Afrique du nord connaîtront une croissance de leur activité touristique de 4,6%, ceux du Moyen-Orient 4,5% et les économies émergentes de l’Europe 4,1%.

Aujourd’hui, les destinations méditerranéennes se retrouvent face à un ensemble de défis dont certains sont immédiats tels ceux liés à la situation économique de certains pays européens et les changement politiques de certains pays africains et du Moyen-Orient, relève, encore Frédéric Pierret et d’ajouter que les destinations méditerranéennes sont appelées à faire face à une concurrence accrue générée, notamment, par l’émergence de nouvelles destinations partout dans le monde. Ainsi que par les mutations que connaît le transport aérien avec le low cost.

Les habitudes de consommation, les nouveaux modèles économiques et les contraintes environnementales et climatiques sont d’autres facteurs qui impactent directement le tourisme et auxquels les pays méditerranéens sont appelés à adapter leurs stratégies et leurs produits.

 L’OMT identifie, par ailleurs, plusieurs opportunités qui seraient à saisir par les pays méditerranéens, dont l’optimisation de l’héritage culturel et naturel à travers le développement de produits innovants et la conquête de nouveaux marchés.  La coopération régionale devrait, en outre, être renforcée à travers l’addition des efforts déployés en termes de développement produit, de facilitation de déplacement, de promotion et de technologie. Option qui permettra aux pays méditerranéens de garder une position de leader mondial parmi les destinations touristiques.

Lire aussi : L'avenir du Tourisme en Méditerranée fait débat
 

Nadia Chahed, à DJERBA

Mercredi 18 Avril 2012

Lu 2409 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.