Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'OIT prévoit une reprise du marché du travail aléatoire et partielle au second semestre 2020


Rédigé par , le Mardi 30 Juin 2020 - Lu 1049 fois


MONDE. Dans la cinquième édition de son dernier rapport "Covid-19 et monde du travail" publié mardi 30 juin 2020, l'Observatoire de l'Organisation internationale du travail (OIT) constate que 93% de salariés vivent toujours dans des pays où des mesures de fermeture des lieux de travail restent en vigueur, sous une forme ou sous une autre. Les situations demeurent cependant très contrastées. Si les Amériques sont les plus touchées, sur le continent africain, seuls 2% des travailleurs subissent ces fermetures.

Alors qu'au premier trimestre 2020, par rapport au quatrième trimestre 2019, l'OIT, sur la base des chiffres du Bureau international du travail (BIT), estimait à environ 5,4% la perte des heures travaillées dans le monde (équivalent 155 millions d'emplois à temps plein), elles atteindraient pour le deuxième trimestre 2020 les 14% (correspondant à 400 millions d'emplois à temps plein).

Pour l'Europe, ces chiffres s'établissent respectivement à 3,4% et 13,9% (5,3% et 18% pour l'Europe du Sud), pour le continent africain à 2,4% et 12,1% (2,5% et 15,5% pour l'Afrique du Nord).

Une reprise rapide des heures travaillées en Afrique

Les pertes en heures travaillées progressent (source : modèle de prévision immédiate du BIT)
Les pertes en heures travaillées progressent (source : modèle de prévision immédiate du BIT)
Pour le second semestre 2020, les perspectives demeurent inquiétantes. L'OIT table sur 4,9% de perte d'heures travaillées (140 millions d'emplois) au quatrième trimestre 2020 dans le scénario de base s'appuyant sur les dernières projections de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et de 11,9% (340 millions d'emplois) dans celui le plus pessimiste envisageant une seconde vague de la pandémie et donc une fermeture très étendue des lieux de travail. Reste le scénario optimiste - prévoyant une reprise économique rapide - dans lequel la perte des heures travaillées se réduit à 34 millions d'emplois au quatrième trimestre 2020, soit un écart de 1,2% par rapport au quatrième trimestre 2019.

Fin mars 2020, l'organisation envisageait la perte d'emplois à cause des conséquences économiques de la Covid-19 entre 5,3 et 24,7 millions dans le monde.

Selon les projections du BIT, "La reprise des heures travaillées devrait être plus rapide en Afrique, région qui, historiquement, possède des taux de chômage élevés en raison du fort taux d'informalité", indique le rapport de l'OIT. La reprise la plus lente se déroulerait aux Amériques.

Dans la cinquième édition de "Covid-19 et monde du travail", l'OIT suggère quatre axes de réponse politique pour combattre la crise de Covid-19 avec les normes internationales du travail : Stimuler l'économie et l'emploi; soutenir les entreprises, les emplois et les revenus; protéger les travailleurs sur leur lieu de travail; s'appuyer sur le dialogue social pour trouver des solutions. Elle appelle notamment, pour ne prendre qu'un point sur chacune de ces préconisations, à des prêts et un soutien financier à des secteurs spécifiques, y compris celui de la santé, à l'extension de la protection sociale pour tous, à l'adaptation des régimes de travail (par exemple le télétravail) et au renforcement des capacités et de la résilience des organisations d'employeurs et de travailleurs.

Lire aussi : La Berd et l'OIT conseillent les gouvernements des Balkans occidentaux face à l'impact de la crise

L'OIT et la Berd au chevet du marché du travail monténégrin




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info