Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'OCDE se penche sur les impôts méditerranéens en 2011


Rédigé par , le Vendredi 27 Avril 2012 - Lu 2314 fois

EUROPE. L'OCDE publie les chiffres des impôts sur les salaires en 2011 dans 34 pays.


L'OCDE publie son rapport sur les impôts en 2011 (photo F.Dubessy)
L'OCDE publie son rapport sur les impôts en 2011 (photo F.Dubessy)
EUROPE. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie les chiffres des impôts sur les salaires en 2011 dans 34 pays.

Globalement, l'OCDE constate dans ce rapport édité jeudi 26 avril 2012 que le prélèvement moyen d’impôts et de cotisations sociales sur les revenus du travail a augmenté dans 26 des 34 pays. Une progression liée "à l’impôt sur le revenu des personnes physiques plutôt qu’à un accroissement des cotisations de sécurité sociale".

L'Espagne, la Grèce, la France, l'Italie, Israël, le Portugal et la Turquie font notamment partie des pays étudiés par l'OCDE.

La Grèce subirait, quant à elle, une chute importante de ses revenus nets et bruts sur l'année, le salaire grec retomberait à son niveau de 2006 et selon l'OCDE, la chute des revenus devrait se poursuivre en 2012.

Le Portugal subit les plus fortes augmentations de charge

L'organisation relève ainsi que c’est au Portugal que "les contribuables ont subi les plus fortes augmentations de charge". Par ailleurs, le salaire net moyen du pays s'abaisse légèrement, mais devient en 2011 supérieur à la moyenne grecque à 13 278 €.

S'agissant des coins fiscaux (coût de la TVA et de l'impôt sur le revenu par rapport au salaire net), c’est en France (49,4 %) que l'on observe "les coins fiscaux les plus élevés pour les salariés célibataires sans enfant", la moyenne pour les pays de l’OCDE étant de 35,3 %. Mais en Italie (47,6%), en Espagne (39,9%), au Portugal (39%), en Turquie (37,7%), les taux restent tout de même élevés, comparés à Israël (19,8%).

De plus, l'OCDE relève que "les coins fiscaux les plus élevés pour les familles ayant deux enfants et disposant d’un seul revenu égal au salaire moyen ont été de 42,3 % en France et de 38,6 % en Italie", la moyenne pour les pays de l’OCDE étant de 25.4 %.

Dans certains pays, l'OCDE note que "toute une série de prestations liées à l’assurance serait fournie (...) par le biais de versements obligatoires à des caisses de retraite ou à des compagnies d’assurance à gestion privée" notamment en Italie et en Israël.





1.Posté par Vincent le 04/05/2012 16:01
Vu que l'étude compare des prélèvements qui financent des niveaux de prestations sociales totalement différents, ne serait-il pas plus judicieux de comparer le coût total des dépenses contraintes, qu'elles soient versées à des organismes privés ou à l’État ?

Je doute qu'avec 20% de prélèvement Israël soit capable de financer son système de santé, d'éducation, et surtout son armée...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info